Émotion et fébrilité dans la salle du conseil

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Dernière séance de Francine Ruest Jutras

Jessica Ébacher - Fébrilité et émotion ont marqué la toute dernière séance du conseil municipal présidée par la mairesse Francine Ruest Jutras, qui tire sa révérence de la vie politique.

Francine Ruest Jutras

Dès les premiers mots de bienvenue, de légers trémolos se faisaient entendre dans la voix de celle qui a présidé entre 625 et 650 séances du conseil municipal.

À la fin de la séance, la conseillère Isabelle Marquis lui a rendu hommage, au nom des élus. Elle a indiqué qu’ils ont eu un réel plaisir de travailler avec elle. Si les citoyens décrivent la dame comme étant rigoureuse, dévouée, efficace et diplomate, ses collègues disent avoir toujours travaillé à ses coté avec sérieux, mais dans une convivialité marquée par sa bonne humeur contagieuse.

La conseillère a ajouté que le cheminement de Mme Ruest Jutras représente un modèle fort pour les femmes qui désirent se lancer en politique et que ses réalisations exemplaires ont ouvert la voie aux suivantes.

«Les citoyens de Drummondville sont fiers du travail que vous avez accompli. C’est avec regret que nous vous voyons quitter la scène politique de Drummondville, mais vous resterez pour tous la personne qui a transformé notre ville et qui en a fait ce qu’elle est aujourd’hui», a-t-elle poursuivi.

Chaque prise de parole pour souligner le travail exceptionnel de la mairesse a été suivie de longs et sincères applaudissements. La salle était bondée et les membres de sa famille étaient réunis pour assister à ce moment historique.

Le directeur général, Claude Proulx, a pris la parole pour la remercier, au nom des employés municipaux et d’anciens cadres. Il a indiqué que Mme Ruest Jutras les a toujours amenés à se dépasser en leur lançant de beaux défis. Elle a, de plus, toujours eu des mots d’encouragement bien dosés à leur partager.

L’ancien conseiller municipal Réal Jean a finalement indiqué, lors de la prise de parole du public, qu’il sera dorénavant question de l’avant et de l’après Francine Ruest Jutras pour marquer l’importance de son passage.

Celle qui tire sa révérence a opté pour un discours concis, mais senti, afin de résister aux grandes vagues d’émotions.

«La première chose que je tiens à faire est de remercier très sincèrement les citoyens de Drummondville pour cette confiance qu’ils m’ont renouvelée pendant tous mes mandats», a souligné celle qui en a complété un en tant que conseillère municipale et six autres à la mairie.

Elle a par la suite remercié les élus qui ont partagé ses projets et qui ont amené de nouvelles idées ainsi que les fonctionnaires municipaux, actuels et anciens, pour leur dévouement et leurs compétences.

Francine Ruest Jutras a remercié son mari, Germain Jutras, qui l’a soutenue par son amour et ses conseils ainsi que ses quatre filles, qui ont su composer avec ses absences.

M. Jutras, qui prend lui aussi sa retraite, a mentionné à l’Express, à la fin de la séance, qu’il était très fier de sa femme et qu’il avait été témoin à quel point elle avait à cœur la réussite de sa ville.

«Elle pensait tout le temps à la Ville de Drummondville», a-t-il confié, en ajoutant qu’elle visait toujours la perfection.

Francine Ruest Jutras a terminé en disant que servir les citoyens toutes ces années fut une source de fierté, de contentement, de grand bonheur et d’un immense honneur.

«Je quitte avec une certaine nostalgie, bien sûr. On n’efface pas 30 ans de vie politique d’un trait, mais je pars très sereine.»

Puis, en toute simplicité, avant de quitter son siège, a dit : «Merci beaucoup. Vous allez me manquer.»

À lire aussi: Je veux partir en bonne mère de famille en laissant la maison en ordre.

Organisations: Ville de Drummondville

Lieux géographiques: Drummondville

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Martin Lapointe
    02 octobre 2013 - 06:52

    "ENFIN" Sa plus grande réalisation sera d'avoir mis Drummondville en bas de la liste des salaires les plus bas au Québec...3e avant-dernier...faut le faire!

    • APOLITIQUE
      02 octobre 2013 - 09:39

      Autrement dit on est dans la m.. ramassé et composté :(

    • Petit Malin
      02 octobre 2013 - 10:16

      On voit ici que Martin est frustré.