Schneeberger : «Nous défendons les intérêts des enfants, des parents et des éducatrices»

Schneeberger : «Nous défendons les intérêts des enfants, des parents et des éducatrices»

Sébastien Schneeberger

Crédit photo : Photo d'archives - L'Express

POLITIQUE. Le député de Drummond-Bois-Francs, Sébastien Schneeberger, dénonce la menace que fait peser le projet de loi 143 sur la survie des garderies privées en milieu familial.

Il joint ainsi sa voix à la porte-parole de la CAQ en matière de famille, Geneviève Guilbault. «Nous souscrivons à l’objectif d’améliorer les services de garde, disent-ils, mais les libéraux choisissent un mauvais moyen en brimant le choix des parents et la liberté d’entreprendre des éducatrices.»

«Une analyse d’impact du ministère de la Famille démontre que dans sa forme actuelle le projet de loi 143 entraînera des pertes de revenus et d’emplois dans les garderies en milieu familial, expliquent Mme Guilbault et M. Schneeberger. Nous partageons donc les préoccupations des femmes qui offrent ces services et des parents qui y envoient leurs enfants. Nous reprochons notamment au gouvernement libéral de s’entêter à vouloir y abaisser le ratio de six à quatre enfants.»

«Avec seulement quatre enfants à leur charge, de nombreuses femmes qui choisissent de gagner leur vie en milieu familial privé ne pourraient plus le faire. Nous continuerons à défendre les intérêts des parents et des éducatrices, tout en visant l’amélioration de la qualité des services et en veillant à la sécurité et au bien-être des enfants. Nous avons un profond respect envers tous les modèles de garde, qu’ils soient en installation ou en milieu familial, qu’ils soient subventionnés ou non», concluent les députés de la CAQ.