Saint-Bonaventure : de beaux défis pour les nouveaux élus

Saint-Bonaventure : de beaux défis pour les nouveaux élus

Guy Lavoie, maire de Saint-Bonaventure.

Crédit photo : Photo Ghyslain Bergeron

Par Jean-Claude Bonneau

VISION 2018. De succéder à un maire (Félicien Cardin) qui a dirigé Saint-Bonaventure durant près d’une trentaine d’années, voilà un défi important pour Guy Lavoie qui a obtenu un premier mandat très clair, récoltant pas moins de 82,3 % des votes lors des dernières élections municipales du 5 novembre dernier.

Toutefois, pour le principal intéressé, le défi est plus qu’intéressant, il est même palpitant.

«Au cours des quatre dernières années, j’agissais comme maire suppléant et je dois avouer que j’ai eu un excellent mentor. Félicien n’avait rien d’un maire bien assis dans son fauteuil. Au contraire, il a toujours été très proactif pour sa municipalité et j’ai bien l’intention d’adopter la même philosophie. Au nouveau conseil, on va travailler dans une certaine continuité, mais en y apportant notre propre couleur», précise Guy Lavoie qui avoue avoir bien en poche le numéro de téléphone cellulaire de son prédécesseur et mentor… «au cas où j’aurais besoin d’un petit conseil».

De beaux défis

Le nouveau maire se dit très enthousiaste face aux beaux défis attendent qui attendent les membres de son administration, dont le principal est sans aucun doute de conserver un taux de taxe raisonnable pour ses concitoyens.

«Au cours des dernières années, on a su maintenir à niveau nos infrastructures. Et on a investi énormément dans le service des loisirs, près de 750 000 $ pour le chalet et les terrains de jeux. De ce montant, la municipalité a pris en charge une facture d’environ 25 %. On vient aussi de déménager dans nos nouveaux locaux municipaux (l’ouverture officielle a eu lieu le 28 novembre). Il s’agissait de dossiers importants qui sont réglés. Maintenant, il faut poursuivre le travail», soutient M. Lavoie.

En parlant de travail, celui-ci pense évidemment au dossier de la nouvelle bibliothèque qui se retrouve en tête de liste, au réseau routier, au nouveau schéma d’aménagement et à l’activité économique de Saint-Bonaventure.

«On espère vraiment que la réalisation de la nouvelle bibliothèque va se concrétiser en 2018. Le plans sont faits. Il faut maintenant souhaiter que notre demande de subvention soit recevable au ministère. Dès qu’on aura la réponse et si la demande de subvention est acceptée, on procèdera. On parle ici d’un investissement culturel d’environ 500 000 $ dans notre municipalité.»

Le réseau routier va également retenir l’attention des membres du conseil en 2018. Même si chaque année, le budget «réseau routier» nécessite de bons investissements, certains travaux ont dû être reportés au cours de deux ou trois dernières années. «En 2018, on devrait reprendre le terrain perdu et on va se concentrer sur quelques sections de notre réseau qui ont besoin d’améliorations».

En 2018, Saint-Bonaventure se penchera aussi sur son propre schéma d’aménagement. «Ce n’est pas une priorité mais on va commencer à y voir. La MRC a présenté son schéma mais à Saint-Bonaventure, nous voulons également travailler sur notre propre schéma d’aménagement. Aujourd’hui, Saint-Bonaventure compte environ 1025 résidents. Nous sommes en très faible décroissance depuis quelques années. Il faut donc y remédier et selon l’Institut de la statistique du Québec, la municipalité aura besoin d’environ 40 logements supplémentaires d’ici les dix prochaines années. Présentement, nous n’avons que dix terrains disponibles dans la municipalité. Il faut donc penser à agrandir notre zone résidentielle. Ce n’est peut-être pas une priorité pour la prochaine année mais il faut y voir avant 2020 puisqu’il faudra faire des représentations devant la CPTAQ. Nous avons déjà ciblé une place favorable dans notre périmètre urbain ; il reste maintenant à entreprendre toutes les démarches», renchérit le maire Lavoie.

Garder l’œil ouvert

Même si Saint-Bonaventure jouit d’une belle activité économique, il n’en demeure pas moins que les autorités municipales doivent constamment garder l’œil ouvert.

«Notre territoire est surtout agricole et nous avons la chance que les terres appartiennent à des familles de Saint-Bonaventure. Sur le plan industriel, nous sommes également très chanceux avec la présence de Fafard (aujourd’hui Scott’s) et de la Meunerie Labonté Belhumeur (propriété de Lactech Agri-Marché). Nous avons aussi quelques petites entreprises locales qui tirent leur épingle du jeu.

Nous sommes toujours à l’affût d’opportunités. Comme dans toute autre municipalité de notre taille, la présence de notre dépanneur- épicerie et de notre restaurant est importante. Nous aimerions attirer une station-essence. Nous regardons ce qui se fait ailleurs et il y a des modèles intéressants. On ne sait jamais».

En terminant, le maire Guy Lavoie précise que pour la prochaine année, les nouveaux élus vont gérer au quotidien. «Nous avons un mélange d’expérience et de jeunesse au sein du conseil et il y aura une certaine période d’adaptation pour tout un chacun. Une chose est toutefois certaine : depuis plusieurs années, l’harmonie régnait au sein du conseil municipal et on va continuer à travailler ainsi. C’est toujours plus facile de travailler quand tout le monde s’entend bien», affirme le premier magistrat de Saint- Bonaventure.