Juin 2017 : la pénurie des préposés aux bénéficiaires fait couler de l’encre

Juin 2017 : la pénurie des préposés aux bénéficiaires fait couler de l’encre

Une Divine Soirée blanche sous le signe du succès.

Crédit photo : Photo gracieuseté

RÉTROSPECTIVE. Le mois de juin a été riche en actualités de toutes sortes. Voici un retour sur le mois de juin. Bonne lecture.

-À la première assemblée mensuelle du conseil municipal, le maire Alexandre Cusson annonce que l’année financière 2016 s’est clôturée avec un surplus d’exploitation de près de 2,8 M$, soit une somme égale à 2,5 % du budget. Pour le maire Cusson, l’exercice a été très satisfaisant.

-Le député caquiste de Drummond-Bois-Francs, Sébastien Schneeberger, et celui de Chambly, Jean-François Roberge, ont déposé le projet de loi 897 visant à faire intervenir la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) dans le cas des écoles religieuses illégales.

-Deux anciens élèves de Jean-Raimbault, Jimmy Chabot et Isabela Cossio, auront la chance de participer à Reporters RDV-2017, une expérience unique pour ces deux aventuriers en tant que reporter sur un grand voilier.

-D’importants travaux de réfection et d’aménagement de la rue Celanese sont entrepris sur la portion entre les boulevards Saint-Joseph et Mercure, projet évalué à 2,3 M$.

-Le drame qui a mené à la mort de trois personnes au Camping naturiste Adam et Ève de Sainte-Brigitte-des-Saults a toutes les allures d’un double meurtre suivi d’un suicide. Selon la SQ, les trois corps portaient des traces de violence. Les victimes sont Rodrigue Tremblay, 77 ans, Suzanne Gareau, 50 ans, et Denys Carpentier, 76 ans.

-Le premier gala de l’Ordre de Drummondville s’est tenu sous le signe de la reconnaissance puisque plusieurs Drummondvillois à l’engagement exceptionnel en sont ressortis honorés.

-Le parc Woodyatt s’est transformé en «terrasse urbaine» le temps d’un week-end pour la première édition de Drummond en bière, un événement qui a connu beaucoup de succès selon les organisateurs.

-À la suite d’un prêt de 2,9 M$ accordé par Investissement Québec, l’entreprise Planchers Bois-Francs Wickham peut aller de l’avant pour réaliser son projet de près de 8 M$ dans le but de diversifier sa production.

-Quartier de mini-maisons à Drummondville, le projet semble dans une impasse. En effet, la porte-drapeau du projet de quartier, Linda Desmarais, se sent prise dans un cul-de-sac. Malgré l’engouement que ces petites habitations suscitent, les établir sur le territoire drummondvillois n’est pas une mince affaire.

-Le projet ferroviaire qu’appuient conjointement Drummondville et Trois-Rivières comporte deux volets, celui de Train à grande fréquence (TGF) sur la rive-nord et celui de transport interurbain sur la rive-sud du Saint-Laurent qui ferait de Drummondville un «hub», soit une plaque tournante d’où partiraient les trains le matin pour y revenir le soir.

Rosalie Proulx et Lise D’amours, deux enseignantes de français de 5e secondaire à l’école Marie-Rivier, s’indignent du fait que leurs élèves n’ont pas eu la chance d’utiliser des outils numériques pour l’épreuve écrite du Ministère alors que ceux du Collège Saint-Bernard en ont eu l’accès. «Il y a là une injustice», ont-elles clamé. De son côté, la direction du CSB comprend le mécontentement des deux enseignantes mais fait remarquer que l’utilisation d’un outil numérique découle simplement d’une «volonté» du personnel souhaitant faciliter le travail d’écriture des élèves.

-La récente décision de la Fromagerie Boivin, nouvelle propriétaire de la Fromagerie Lemaire, de rapatrier l’unité de production du fromage en grains de Lemaire à La Baie suscite des questionnements qui renvoient au principe de l’achat local.

-La pénurie de préposés aux bénéficiaires dans les CHSLD de Drummond, particulièrement au Centre d’hébergement Frederick-George-Heriot, ne s’arrange pas, en partie en raison de la lenteur de l’employeur à appliquer les mesures correctrices, soutient le syndicat. Les préposés aux bénéficiaires ont crié leur ras-le-bol une fois de plus, à l’aube des vacances d’été.

-Les travaux entourant la construction d’un immeuble de 29 logements, sur trois étages, sur la rue des Forges vont bon train. L’investissement de 4 M$ est assuré par le Groupe Prélec.

-Le Centre de pédiatrie sociale entrevoit déjà agrandir ses locaux, en raison d’une importante progression à tous les niveaux.

-L’église Saint-Pierre deviendra une salle multifonctionnelle. Piloté par le Centre communautaire Saint-Pierre, le projet de transformation est maintenant sur les rails et, si tout se passe comme prévu, le début des travaux se fera en 2019.

-Le 20 juin, la municipalité de Saint-Majorique-de-Grantham a procédé à la pelletée de terre officielle du nouveau hôtel de ville qui sera construit sur le terrain de l’ancienne église au coût de 850 000 $ et ce, sans faire augmenter la facture des contribuables. «Ce ne sera pas un luxe», a laissé savoir le maire Robert Boucher qui était, pour l’occasion, accompagné des conseillers municipaux.

Un motocycliste de Longueuil, Philippe Landes, perd la vie à la suite d’une collision avec un camion sur le chemin de l’Aéroport, à Saint-Nicéphore.

-Gougeon et Frère quittera le boulevard Saint-Joseph. En effet, après avoir passé 66 ans à la même adresse, l’entreprise sera localisée lorsque la bâtisse et le terrain seront vendus.

-Deux ans après les premières démarches, de nombreuses discussions et une réflexion politique, un programme d’école alternative sera mis sur pied à la Commission scolaire des Chênes, à compter de l’année scolaire 2018-2019. Le conseil des commissaires a procédé à l’adoption d’une résolution allant dans ce sens lors de sa séance du 27 juin.

-Pour une rare fois, plusieurs citoyens de la MRC de Drummond connaîtront une légère diminution de leur compte de taxe scolaire pour l’année 2017-2018, en raison du taux de taxation qui sera de 0,339 cents du 100 $ d’évaluation comparativement à 0,35 cents l’année précédente.

-Véritable onde de choc dans la communauté drummondvilloise alors qu’on apprend le décès soudain, le 29 juin au matin, d’Alain Côté, à l’âge de 66 ans. Ancien directeur général de la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond et fortement impliqué au sein de plusieurs conseils d’administration d’organismes de la région, Alain Côté assumait depuis quelques semaines l’intérim à la direction générale du Village québécois d’antan.

-La 7e reprise de la Divine Soirée blanche avait lieu le jeudi le 29 juin. Activité de financement de la Fondation René-Verrier, cette soirée exceptionnelle charme à tous les coups. Tenue dans un lieu secret (le Centrexpo Cogeco cette année), ce sont 1300 participants qui ont joué le jeu, se sont vêtus de blanc et ont embarqué dans les autobus qui les a menés au lieu mystère où tout a été organisé pour les recevoir. Un succès incontesté ayant permis d’amasser 135 000 $, la Divine Soirée blanche fait maintenant partie des incontournables de la région.

-La Drummondvilloise Élodie Roy a remporté le prix Équité de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), lors du gala national du concours «Chapeau les filles» qui s’est tenu à la salle du Conseil législatif de l’hôtel du Parlement à Québec.

CULTURE

-Pour la saison 2017-2018, l’OSD et son chef Julien Proulx ont concocté une programmation qui transportera le public à la fin du 19e siècle avec deux concerts de musique romantique et au début du 20e siècle avec une représentation plus jazzé et une autre de musique française.

-L’été s’annonce chaud et créatif à la Coopérative de solidarité artistique de la MRC de Drummond, Axart fondée il y a déjà dix ans. Pour souligner cet anniversaire, bon nombre d’activités seront mises en œuvre et mettront à profit la diversité et la créativité bouillonnante des artistes.

SPORTS

-En participant au marathon d’Ottawa, deux athlètes de la région de Drummondville, Charles Lanoie et François Leclerc, ont réussi à se qualifier pour le prestigieux Marathon de Boston 2018. À Ottawa, Lanoie (21 ans) a réussi un temps de 2 h 50 min 50 sec alors que Leclerc y allait d’un temps de 3 h 26,45 dans la catégorie 50-54 ans.

-C’est le samedi 17 juin que se déroule la 27e édition du Triathlon de Drummondville. L’ambiance était effervescente à l’aéroport de Saint-Nicéphore. Environ 550 personnes ont couru, nagé et pédalé, une baisse par rapport aux années précédentes.

-Coup dur pour Gaby Malenfant. Victime d’une grave blessure à la jambe, le coureur de BMX de Drummondville voit sa saison tomber à l’eau, lui qui se préparait à participer au championnat mondial de sa discipline. Malenfant, qui était engagé par la Ville de Drummondville pour voir à l’entretien de la piste de BMX du parc des Voltigeurs, a été impliqué dans un accident au volant d’un véhicule tout-terrain.

-Après plusieurs semaines d’incertitude, le Condor est maintenant fixé sur son sort. La concession demeurera à Saint-Cyrille-de-Wendover, du moins pour la prochaine saison, une entente entre l’équipe et la Société de l’aréna de Saint-Cyrille ayant été conclue.

-Une impressionnante délégation de Drummondville composée d’une trentaine d’athlètes a participé au Triathlon du Mont-Tremblant. Parmi ces athlètes, Robert Lahaie s’est particulièrement signalé, en raflant une deuxième position chez les 60-69 ans.