Numérique : «Les pertes fiscales annuelles équivalent à 350 Walmart» – Alexandre Cusson

Numérique : «Les pertes fiscales annuelles équivalent à 350 Walmart» – Alexandre Cusson

Alexandre Cusson, maire de Drummondville.

Crédit photo : Photo d'archives - Ghyslain Bergeron

NATIONAL. Les 97e assisses annuelles de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) étant sur le point de s’amorcer, le président Alexandre Cusson s’est dit fortement préoccupé des conclusions d’une étude inédite qui a été dévoilée portant sur l’avenir de l’impôt foncier, à l’ère de l’économie numérique et des changements démographiques.

L’Union des municipalité a en effet dévoilé, lors sa traditionnelle conférence de presse pré-Assises, le rapport d’analyse d’une étude inédite portant sur l’économie numérique et des changements démographiques.

Elle présente plusieurs constats préoccupants. Parmi les principaux, mentionnons entre autres les suivants :

  • L’impôt foncier occupe maintenant une part inégalée de près de 70 % des revenus municipaux;
  • La croissance économique dépend de moins en moins du cadre bâti;
  • La progression de l’économie numérique affecte déjà deux secteurs importants : le commerce de détail et le secteur manufacturier, qui totalisent 40 % des revenus fonciers;
  • Les pertes fiscales liées à l’économie numérique atteignent 65 millions $ annuellement, soit l’équivalent de 350 Walmart;
  • Le secteur résidentiel ne constituera plus un moteur de croissance foncière.

«Les conclusions de l’étude sont claires : les municipalités se dirigent vers une impasse fiscale, alors qu’il y a un net décrochage entre les nouvelles réalités démographiques et économiques et la base fiscale municipale. Au seul chapitre des ventes en ligne, nous avons perdu près de 2 000 commerces en 2016, soit 3 milliards $ de valeur foncière. Les pertes fiscales annuelles se chiffrent à 65 millions $, soit l’équivalent de 350 Walmart!», a déclaré Alexandre Cusson, président de l’UMQ et aussi maire de Drummondville.

Depuis sa fondation en 1919, l’UMQ représente les municipalités de toutes tailles dans toutes les régions du Québec. Sa mission est d’exercer, à l’échelle nationale, un leadership pour des gouvernements de proximité efficaces et autonomes et de valoriser le rôle fondamental des élues et élus municipaux. Ses membres, qui représentent plus de 80 % de la population et du territoire du Québec, sont regroupés en caucus d’affinité : municipalités locales, municipalités de centralité, cités régionales, grandes villes et municipalités de la Métropole. (LT)