Récupéraction Centre-du-Québec : autre modernisation en vue

Récupéraction Centre-du-Québec : autre modernisation en vue

Récupéraction Centre-du-Québec

Crédit photo : Archives

Même si ses ventes de matières recyclées à la Chine ne sont pas affectées par les nouvelles exigences de cette dernière en ce qui concerne la contamination, Récupéraction Centre-du-Québec à Drummondville entend poursuivre la modernisation de certains de ses équipements.

Comme il a été indiqué récemment, les restrictions imposées par la Chine, annoncées l’automne dernier, sur l’importation de matières recyclables auront un impact majeur pour les centres de tri du Québec, mais pas pour celui de Drummondville.

«Le fait que la Chine a imposé une limite de 0,5 % du taux de contamination sur les matières recyclables, qui s’appliquera le premier mars, ne nous affectera pas, a expliqué à L’Express le directeur général de Récupéraction Centre-du-Québec, Daniel Lemay, parce que nous respections déjà cette norme. Nous avons investi en 2012 un montant de 6 millions $ qui a considérablement amélioré la qualité de nos papiers recyclés».

Selon lui, nombreux centres de tri ne pourront profiter de ventes à la Chine. «À 100 $ la tonne, ça demeure un revenu intéressant. Il y a un Chinois qui vient nous voir presque toutes les semaines, qu’on n’avait jamais vu avant, et qui a confirmé que l’on passait le test. On peut s’attendre quand même à ce que les prix baissent, étant fixés du côté américain. C’est au niveau des plastiques que nous sommes affectés. Il y a actuellement cinq containers pleins dans la cour», a précisé M. Lemay.

La rumeur veut que le gouvernement Couillard injectera de l’argent pour aider à la modernisation des usines et l’amélioration de la qualité du tri de la cueillette sélective.

«Nous avons un projet pour améliorer notre équipement et nous projetons d’acheter un lecteur optique pour trier les matières. Si le gouvernement du Québec décide d’investir dans la modernisation, on pourra réaliser notre projet plus rapidement», a souligné Daniel Lemay.