Les pompiers distribuent des cadeaux et des sourires

Les pompiers distribuent des cadeaux et des sourires

Les pompiers ont distribué les cadeaux aux familles dans le besoin.

Crédit photo : Ghyslain Bergeron

GÉNÉROSITÉ. La campagne de jouets de l’Association de bienfaisance des pompiers de Drummondville s’est terminée jeudi alors que les sapeurs ont effectué la distribution des jouets aux familles dans le besoin.

Pour la première fois cette année, les citoyens étaient invités à choisir l’une des 200 cartes dans le sapin qui permettait d’offrir un jouet neuf à un enfant démuni ou à faire un don monétaire servant à l’achat d’un jouet neuf. Pas moins de 185 enfants figuraient sur la liste.
Dès 9 h, les lutins de la caserne de la rue Cockburn, aidés par des membres de leur famille, se sont mis au travail afin de remettre les présents aux gens qui se présentaient sur place. En soirée, les pompiers ont sillonné les rues à bord des camions incendie pour terminer la distribution des cadeaux.

Un pompier emballe un cadeau de dernière minute.

«On a été grandement touchés par les gestes de plusieurs donateurs qui, entre autres, ajoutaient un mot chaleureux pour l’enfant auquel leur cadeau était destiné. Ou encore par ces enfants qui accompagnaient leur parent à la caserne pour piger une carte dans notre sapin. Ils avaient hâte de magasiner le cadeau de cet ami inconnu», a raconté Marie-France Bergeron, lieutenante à l’éducation du public du Service de sécurité incendie de la Ville de Drummondville.

Les pompiers préparent les routes pour la livraison.

Un citoyen, qui venait chercher les cadeaux de ses enfants, a bien voulu livrer son témoignage. «Ça va faire du bien. Ma conjointe a un emploi dans un petit restaurant, mais moi je suis en arrêt de travail, je suis blessé au dos. Je suis certain que mon gars va aimer son cadeau», a-t-il raconté avant de quitter avec le sourire.

Le conseiller municipal Jean Charest est venu encourager les bénévoles et les pompiers.

L’Association de bienfaisance va répéter l’expérience l’an prochain avec la ferme intention d’égayer le Noël d’encore plus d’enfants.

Même le père Noël était de la fête.