Sections

Majeurs et vaccinés

Publié le 12 avril 2017

À vous citoyens,

Lettre ouverte écrite par Flavie Guévin du Collège Saint-Bernard.
Photo Deposit

À vous citoyens, vous qui voyez vos parents blanchir des cheveux, oublier quelques petits détails de la vie ou même perdre de leur autonomie. On se demande souvent pourquoi la mort existe ou même, pourquoi une personne meurt plus vite qu’une autre? Ce sont des choses que personne ne peut contrôler et ce au plus grand désespoir de plusieurs. À vous génération X, vos parents vieillissent et on ne se le cachera pas, la fin arrive à grands pas. Qu’ils soient placés dans un foyer, hôpital, maison de retraite ou encore à leur domicile, les personnes âgées ne reçoivent pas assez d’attention. Je ne cite pas que d’aider une dame à traverser la rue ou bien laisser sa place dans un métro à une personne d’un certain âge sont des gestes non appréciés, mais en général, la société n’est pas présente dans leur vie en besoin. Je m’adresse à ceux qui voient rarement leurs parents qu’ils ont placés quelque temps plus tôt dans une maison de retraite, à ceux que leur parents ont perdu de l’autonomie ou simplement à toute la société; êtes-vous vraiment solidaire envers ceux qui le méritent le plus?

À tous les mamans et papas, vous vous voyez certainement dans un futur proche aux côtés de votre tendre moitié,  de voir vos enfants et petits-enfants grandir si vite que vos premières rides apparaîtront. Eh bien Martin, Stéphane, Nathalie ou même Chantale, le jour ou votre domicile sera l'hôpital ou un foyer pour petits vieux, je vais vous le dire que vos visites diminueront sûrement . C’est à ce moment-là que vous réaliserez que vos 3,4 visites par année pour Pâques, Noël et la fête des mères à vos parents n’étaient pas assez.

À toi ma belle province, qui ne réalise pas tout à fait encore que le budget accordé pour les CHSLD est important pour les patients. Les heures des infirmières sont comptées avec minutie et la nourriture servie est de loin appétissante.  Lorsque les aliments fournis pour les repas ont été qualifiés de OMNI (objet mangeable non identifié) par Jean Bottari, préposé aux bénéficiaires, sur Facebook, c’est qu’il y a un problème flagrant.

Aux Antoine, Olivier, Camille, Ariane, à ceux qui ont peur de perdre leurs grands-parents, promettez-moi une chose, une  seule. Promettez-moi que vous ferez attention à vos parents, même si votre maman ne sera plus capable de cuisiner vos biscuits préférés ou que votre père ne jouera plus avec vous au hockey dehors. Vous comprendrez un jour que c’est difficile de sauter dans cette étape et que la perte d’autonomie fait peur à plus de 50% des adultes selon un sondage réalisé par l’AQESSS. J’espère que vous, génération Y, vous oserez être solidaire et me faire changer d’avis, car pour le moment je crains pour le bonheur futur de mes parents.

Flavie Guévin, Collège Saint-Bernard