Mes collègues du conseil ont été tenaces

Publié le 21 février 2017

Lettre signée par Aliette Lajoie de Saint-Edmond-de-Grantham

©Photo Deposit

Je voudrais présenter une opinion différente auprès des lecteurs de ce journal au sujet d’un projet qui était envisagé depuis plusieurs années à Saint-Edmond : l’acquisition de l’église paroissiale par la municipalité pour en faire un centre communautaire.

Le conseil municipal actuel, dont je faisais partie jusqu’en août 2016, a travaillé d’arrache-pied à sa réalisation, considérant que c’était l’option qui répondait le mieux à nos besoins et à réduire le plus possible les coûts rattachés à l’acquisition du bâtiment, plusieurs fois évalué et jugé conforme. En 2013, nous étions six conseillères et conseillers dûment élus à vouloir poursuivre le processus engagé par le conseil précédent. Aujourd’hui, ils ne sont plus que quatre et ils ont réussi, envers et contre tous, à mener à bien ce dossier, malgré les embûches et l’opposition systématique du nouveau maire et de quelques citoyens qui ont su en convaincre d’autres.  Je tiens à féliciter mes collègues du conseil municipal pour leur ténacité et à les remercier au nom de l’autre majorité, plus silencieuse, qui désirait aussi conserver ce bâtiment qui fait partie de notre patrimoine. À l’aube du centenaire de la municipalité, j’ose espérer que les efforts seront maintenant orientés vers une plus grande harmonie et que nous célébrerons ensemble nos 100 années de vie communautaire.

Aliette Lajoie, ex-conseillère, Municipalité de Saint-Edmond-de-Grantham