Opération charme réussie pour les Voltigeurs

Opération charme réussie pour les Voltigeurs

FOOTBALL. Le manque de profondeur a trop souvent fait mal aux Voltigeurs ces dernières années. L’équipe de football du Cégep de Drummondville s’est attaquée à ce problème en multipliant les efforts de recrutement au cours des dernières semaines.

Une quarantaine de jeunes étudiants-athlètes des quatre coins de la province ont participé à la récente journée portes ouvertes de l’organisation. Plus d’une vingtaine d’entre eux ont profité de l’occasion pour confirmer leur décision de se joindre aux Voltigeurs. D’autres attendront de participer aux pratiques hivernales des 4 et 18 février avant de finaliser leur choix.

«On a présenté l’équipe d’entraîneurs, l’équipe médicale et celle qui gère le soutien académique des joueurs. Une tournée du Cégep a permis de présenter nos nouveaux locaux de meeting, le vestiaire, la salle d’entraînement et les résidences. Nos anciens David Fortier et Anthony Gosselin, de l’Université de Sherbrooke, ont prononcé une allocution. C’est une opération charme, c’est certain, et ça s’est très bien passé», a expliqué l’entraîneur-chef Patrice Marcoux, qui a mené les Voltigeurs à une fiche de 5-3 à leur retour dans la division 3 du Réseau du sport étudiant du Québec.

«Notre programme traverse une bonne période, a-t-il ajouté. Nos résultats de la dernière saison nous rendent plus attrayants. Nous mettons beaucoup d’efforts dans le recrutement.»

Depuis la fin de la saison, près de 350 jeunes de plusieurs régions ont été contactés afin de vérifier leur intérêt envers le programme des Voltigeurs. Les jeunes finissants des écoles secondaires de Drummondville ont également été visés par ces activités de recrutement.

«Nous voulons que si un jeune sort de Drummondville, ce soit pour s’inscrire dans un programme d’études que nous n’offrons pas ici. Dans le cas contraire, l’équipe d’entraîneurs en place et le Cégep ont tout le soutien qu’un joueur de football peut espérer.»

Parmi les joueurs d’impact ayant confirmé leur choix de joindre la grande famille Voltigeurs en 2017, notons le secondeur Jérémy Roy, un ancien des Patriotes de La Poudrière qui a disputé la dernière saison avec les Volontaires de Sherbrooke (division 2). Il a été imité par les produits locaux Olivier Beaucage (ligne défensive, La Poudrière), Charles-Antoine Giguère (receveur, La Poudrière), Jean-Philippe Boileau (demi-défensif, Vandoos) et William Boisvert (porteur de ballon, Vandoos).

«Plusieurs autres joueurs de la région, notamment du Collège Saint-Bernard, poursuivent leur réflexion. On souhaite de tout cœur qu’ils viennent représenter leur ville avec passion», a lancé Marcoux.

Les Voltigeurs ont également mis la main sur quelques athlètes de l’extérieur, dont Pierre-Alexandre Douville (receveur, Nicolet), Zachary Guay (centre arrière, Nicolet), Jeff Dupuis (porteur de ballon, Nicolet), Antoine Beauchemin (joueur de ligne offensive, Saint-Hyacinthe), Félix Gilbert (secondeur, Sherbrooke), Ahmed Akil (joueur de ligne offensive, Rouyn-Noranda) et Mathieu Guertin (joueur de ligne défensive, Rouyn-Noranda).

Selon Marcoux, l’ajout de ces jeunes joueurs de talent permettra aux Voltigeurs de viser rien de moins que la conquête du Bol d’or en 2017.

«On a recruté plusieurs joueurs de talent. La compétition intraéquipe sera saine et nous permettra d’aspirer aux grands honneurs l’an prochain. Le football drummondvillois est en santé et on en ressent les bienfaits au niveau collégial. C’est tout à l’honneur des programmes scolaires et civil de la région», a conclu le pilote des Voltigeurs.