«On méritait un meilleur sort»

«On méritait un meilleur sort»

Morgan Adams-Moisan et Alexandre Landreville.

Crédit photo : archives, Ghyslain Bergeron

HOCKEY. Malgré une autre performance inspirée où ils ont même presque triplé leurs adversaires dans la colonne des lancers, les Voltigeurs ont essuyé un revers de 4-1 devant les Olympiques de Gatineau, mercredi soir, au Centre Robert-Guertin.

Rentrant d’une tournée fructueuse dans les Maritimes, les deux adversaires de la division Ouest tentaient de poursuivre sur leur lancée respective. Le duel s’est joué au deuxième vingt, quand le vétéran Alexandre Landreville a brisé l’égalité de 1-1 en marquant deux fois en l’espace de cinq minutes.

«Dans l’ensemble, on méritait un meilleur sort. Dans une longue saison, tu gagnes parfois des matchs que tu ne mérites pas et vice-versa. On a bien joué, mais on a commis trois ou quatre erreurs qu’on a payé en argent comptant. Par exemple, sur leur troisième but, on a raté une sortie de zone facile, puis la rondelle s’est retrouvée dans le filet. C’était une soirée comme ça», a lancé Steve Hartley en entrevue téléphonique.

«Les gars ont bien réagi à ce qu’on leur avait demandé. On visait un effort de 60 minutes et c’est ce qu’on a livré. On a dicté le ton durant la majorité du match. On doit bâtir là-dessus», a ajouté l’entraîneur-chef par intérim des Voltigeurs.

Auteurs de 38 lancers vers le filet ennemi, les Rouges se sont butés à un Tristan Bérubé au sommet de son art. Celui qui a amorcé sa carrière à Drummondville a hérité de la première étoile de la soirée.

À l’autre bout de la patinoire, Olivier Rodrigue a connu une rare mauvaise sortie. Sélectionné parmi les meilleurs espoirs professionnels au Canada plus tôt dans la journée, le portier de 17 ans a cédé trois fois sur seulement 13 tirs.

«C’était un match serré, mais on n’a pas été capable d’aller chercher le gros but. Bérubé a fait de gros arrêts dans les bons moments. À la fin, c’est ce qui a fait la différence. Quant à Rodrigue, il a été correct. Il n’a pas donné de mauvais but», a indiqué celui qui remplace Dominique Ducharme derrière le banc à l’approche du championnat mondial junior.

En première période, Anthony Gagnon avait ouvert le pointage avant de voir Nicolas Beaudin riposter quelques instants plus tard. En fin de rencontre, Mitchell Balmas a complété la marque dans un filet désert.

En signant une sixième victoire consécutive, les Olympiques (18-10-2-2) se sont approchés à quatre points des Voltigeurs (21-10-1-1), détenteurs du quatrième rang au classement général.

Steve Hartley (Photo d’archives, Ghyslain Bergeron)

Le match revêtait un caractère particulier pour deux porte-couleurs des Voltigeurs natifs de Gatineau. Xavier Simoneau disputait une première rencontre dans son patelin tandis qu’Yvan Mongo effectuait un retour après une absence de presque trois semaines.

«C’est toujours spécial pour un jeune de jouer là où il a fait son hockey mineur. Il y avait beaucoup de distractions autour de Xavier, mais il ne s’est pas laissé déranger par ça. Quant à Mongo, ce n’est pas facile de revenir au jeu après une longue absence, mais il a été égal à lui-même», a souligné Hartley.

Les Voltigeurs pouvaient également compter sur la présence d’un nouveau défenseur dans leur alignement. Âgé de 19 ans, Damian Figueira est un agent libre issu du hockey junior A de l’Ontario. Le Torontois a fait une brève apparition au dernier camp d’entraînement des Voltigeurs.

«C’est un défenseur intelligent qui patine bien. On va continuer de l’évaluer au cours des prochains matchs. C’est un ajout qui ne nous coûterait rien», a expliqué Hartley.

Avec désormais 26 joueurs dans leur formation –27 en comptant Joe Veleno–, les Voltigeurs doivent composer avec un surplus tant en offensive qu’à la ligne bleue.

«Cette profondeur fait en sorte que tous les soirs, ça devient une bataille pour gagner du temps de glace. C’est une compétition qui est saine. Les gars savent qu’on essaie de bâtir une équipe championne. Ils doivent se battre pour faire leur place», a fait valoir Steve Hartley.

Devenu le quatrième joueur de 20 ans de l’équipe, Nathan Hudgin a regagné son domicile, en Ontario, au cours des derniers jours. Blessé à un poignet, l’attaquant subira des tests médicaux plus poussés vendredi. «Hudgin fait toujours partie de l’équipe, mais compte tenu des circonstances, on a préféré le retourner chez lui», a assuré Hartley.

Bastian Eckl et Guillaume Desmarais sont les autres éclopés dans le camp drummondvillois.

Avant de profiter du long congé de Noël, les Voltigeurs recevront l’Armada de Blainville-Boisbriand (21-7-2-0), vendredi soir, dans un affrontement entre deux des meilleures formations au pays. Samedi après-midi, les Tigres de Victoriaville (14-13-3-2) seront de passage au Centre Marcel-Dionne.