«On doit jouer de façon plus étanche»

«On doit jouer de façon plus étanche»

Alex Barré-Boulet s'est lancé à la poursuite de Nicolas Beaudin, vendredi soir, au Centre Marcel-Dionne.

Crédit photo : Ghyslain Bergeron

HOCKEY. L’offensive des Voltigeurs continue de produire à un rythme soutenu, mais certains soirs, la défensive en arrache. Un constat facilement observable à l’issue du revers de 6-3 face à l’Armada, vendredi soir, devant quelque 2000 spectateurs au Centre Marcel-Dionne.

Dans un duel où le premier rang de la division Ouest était à l’enjeu, l’Armada a pris les devants 4-1 durant la première portion de la rencontre. Les Drummondvillois ont refusé d’abdiquer, réduisant l’écart à un but avant la fin du deuxième engagement, mais Blainville-Boisbriand a concrétisé sa victoire en fin de rencontre.

«Assez tôt dans le match, on a dû courir pour les rattraper dans le score. On s’est mis à jouer plus dans nos forces en deuxième moitié de match et on a eu nos chances d’égaler le pointage, mais à la fin, on a manqué de temps. Il reste qu’on a donné trop de chances de qualité à nos adversaires. Il faut nettoyer ça de notre jeu. Il faut mieux défendre notre zone», a lancé Steve Hartley en entrevue d’après-match.

«Ce n’est pas une catastrophe non plus. On a tenu tête à une équipe expérimentée qui restreint l’espace sur la patinoire. On doit simplement être plus alertes sur les détails qui font la différence soir après soir. On doit jouer de façon plus serrée, plus étanche devant notre gardien», a ajouté celui qui remplace le pilote Dominique Ducharme à l’approche du championnat mondial de hockey junior.

Après une séquence de neuf victoires en dix parties, voilà que les Rouges ont subi un troisième revers en quatre matchs.

Barré-Boulet s’amuse

(Photo : Ghyslain Bergeron)

Souvent à son mieux contre son ancienne équipe, Alex Barré-Boulet a brisé les reins des Voltigeurs en marquant dans un filet désert en fin de match. L’attaquant de 20 ans revendique maintenant 13 points (4-9) en neuf parties contre ses ex-coéquipiers.

«Pour moi, c’est toujours spécial de revenir ici. Depuis les dernières séries, une rivalité s’est installée entre nos deux équipes. Les matchs sont toujours très émotifs», a-t-il lancé à sa sortie du vestiaire.

«C’est bon pour le moral de venir gagner ici. On a été très opportunistes et notre gardien a été solide. On a connu un relâchement à un certain moment, mais on a bien fermé le jeu en fin de match», a-t-il ajouté.

Détenant trois matchs en main sur les Voltigeurs (21-11-1-1), l’Armada (22-7-2-0) s’est emparé de la tête du classement général. Seulement cinq points séparent les neuf premières positions. «Tout le monde contribue à nos succès. Les jeunes embarquent dans le bateau et les vétérans prennent le leadership. L’esprit de famille est très fort», a expliqué Barré-Boulet.

Après un lent départ, voilà que le petit centre natif de Montmagny domine la LHJMQ avec 57 points (29-28) en 30 parties. «En début de saison, je focussais trop sur faire des points. Quand je me suis arrêté d’y penser, ça s’est mis à rentrer tout seul. Ce soir, je n’ai pas livré une grande performance, mais j’ai fini le match avec trois points.»

Invité au camp des Kings de Los Angeles en 2016, Barré-Boulet a vécu la même expérience avec les Golden Knights de Las Vegas en septembre dernier.

«Je n’en retire que du positif. C’est une expérience qui sera profitable pour moi. Le rêve de la Ligue nationale, je vais y croire jusqu’au bout. Il y a plein d’exemples qui sont là pour m’inspirer. Je n’ai qu’à penser à Danick Martel, Jonathan Audy-Marchessault ou David Desharnais… Comme moi, ils n’ont pas été repêchés et ils ont joué junior à 20 ans. Ils ne l’ont pas eu facile, mais ils ont persévéré», a soulevé Barré-Boulet.

Le fil du match

(Photo : Ghyslain Bergeron)

Menant 2-1 après 20 minutes, l’Armada a porté un grand coup en marquant deux fois en début de deuxième période. Joël Teasdale a surpris Olivier Rodrigue avec un tir en apparence inoffensif, puis Rémy Anglehart a fait mouche sur une échappée en désavantage numérique.

Les Voltigeurs n’avaient toutefois pas dit leur dernier mot. Avant la fin de l’engagement, Robert Lynch a réduit l’écart en redirigeant une passe de Daven Castonguay, puis Nicolas Guay a battu Francis Leclerc avec un tir parfait dans le haut du filet.

À l’essai avec les Voltigeurs, le défenseur ontarien Damian Figueira est passé bien près de créer l’égalité en troisième période, mais son tir a abouti sur le poteau après avoir dévié sur un patin. En fin de rencontre, Barré-Boulet (dans un filet désert) et Luke Henman (en avantage numérique) ont cloué le cercueil des locaux.

Au premier vingt, des revirements en zone des Voltigeurs avaient mené aux buts de Rémy Anglehart et Alexandre Alain. Bien repéré dans le haut de l’enclave, Pavel Koltygin a riposté pour les Rouges.

Après avoir cédé quatre fois sur les 11 premiers tirs de l’Armada, Rodrigue a effectué 17 arrêts consécutifs en deuxième portion de rencontre. De son côté, Leclerc a repoussé 28 des 31 lancers dirigés vers lui.

Avant de profiter d’une pause d’une dizaine de jours pour célébrer Noël dans leurs familles, les joueurs des Voltigeurs accueilleront les Tigres de Victoriaville (15-13-3-2), samedi, dès 15 h.