Pour un nouvel amphithéâtre digne de la LHJMQ

Pour un nouvel amphithéâtre digne de la LHJMQ

Crédit photo : archives, Ghyslain Bergeron

OPINION DU LECTEUR. J’aimerais vous partager une inquiétude qui me porte à me poser certaines questions. Présentement, les Voltigeurs sont premiers au classement de la LHJMQ. On possède une équipe travaillante, avec bien du talent, malgré qu’elle soit la moins expérimentée. Ce qui m’inquiète, c’est le nombre de partisans au Centre Marcel-Dionne. Bien sûr, celui-ci est désuet, dépassé… Il n’est plus adapté.

Depuis 20 ans maintenant que je demeure dans la magnifique ville de Drummondville et que je possède un billet de saison pour les Voltigeurs. Là d’où je viens, on n’a pas de club de la LHJMQ. C’est un privilège selon moi d’en posséder un. C’est un outil de promotion indéniable. On n’a qu’à penser à tous les joueurs qui ont fait partie des Voltigeurs et qui sont rendus dans la LNH. Les réseaux de radio et de télévision en parlent beaucoup.

Là où je suis inquiet, c’est que la Ville ne fait aucun effort pour que les amateurs de hockey de Drummondville aient à leur tour un amphithéâtre digne de la LHJMQ.

Regardez autour de vous : les villes de Shawinigan, Gatineau et Moncton, pour ne nommer que celles-ci, ont fait l’acquisition d’un nouvel amphithéâtre. À Drummondville, on nous promet depuis plus de dix ans que nos élus ont un plan de réaménagement pour le Centre Marcel-Dionne. Mais si on regarde autour de nous, la Ville a déjà investi dans les piscines extérieures, les terrains de tennis, un nouveau centre culturel, une nouvelle bibliothèque…

Il n’y a pas d’avantages à rénover le Centre Marcel-Dionne. Celui-ci a plus de 50 ans et n’a pas assez de stationnement. La population est maintenant rendue à plus de 100 000 habitants [NDLR : en incluant toutes les municipalités de la MRC de Drummond]. Nous sommes devenus la 14e ville en importance au Québec.

Imaginons un investissement de 40 millions $ pour un nouvel amphithéâtre, avec la participation des différents paliers de gouvernement. À combien l’investissement de la Ville se chiffrerait-il pour les 30, 40 ou 50 prochaines années?

Un nouvel amphithéâtre ne garantit pas l’assistance, mais la sécurise. N’oubliez pas que Trois-Rivières a investi 50 millions $ dans un nouveau Colisée. Ils ont sûrement un plan derrière la tête : méfiez-vous.

Certains conseillers de la Ville m’ont demandé : «Si on construit un nouvel amphithéâtre, que va-t-on faire du Centre Marcel-Dionne?». Selon moi, offrez le terrain et l’aréna à un promoteur pour la construction de condos ou d’immeubles destinés aux personnes retraitées. Je suis certain que la Ville trouvera preneur.

Pour terminer, le conseil d’administration actuel des Voltigeurs fait un travail extraordinaire pour faire fonctionner l’équipe et la garder à Drummondville. Mais ils ont besoin d’un solide coup de main… Avoir une équipe de la LJHMQ, c’est un privilège. La perdre serait catastrophique. Parlez-en avec les gens de Sorel, de Trois-Rivières ou de Saint-Hyacinthe. Vous allez comprendre…

Denis Michaud