Le mois d’octobre a été bien rempli

Le mois d’octobre a été bien rempli

Le centre-ville endiablé pour la Fête de la musique.

Crédit photo : Photo d'archives

RÉTROSPECTIVE. Voici les faits saillants du mois d’octobre 2017.

-Une dernière séance du conseil municipal en campagne électorale. La dernière séance du conseil municipal de Drummondville, dans le cadre du mandat 2013-2017, a eu lieu le lundi 2 octobre, et oui, durant la campagne électorale. Cet exercice, qui semble inusité, répond à une obligation découlant de la Loi sur les cités et villes.

-Cette dernière séance du conseil municipal a par ailleurs permis de rendre un hommage particulier aux élus Roberto Léveillée et Pierre Levasseur qui se retirent de la politique active après respectivement 18 et 24 ans de service public. Les deux vétérans conseillers ont été salués de digne façon par le maire Alexandre Cusson, par leurs collègues du conseil et par une cinquantaine de personnes qui leur ont réservé une ovation bien sentie à la fin de l’assemblée.

-Après trois jours d’audition au palais de justice de Drummondville, la juge Sandra Bilodeau de la Commission municipale du Québec a indiqué qu’elle rendra avant les prochaines élections municipales sa décision dans le dossier de Robert Corriveau, maire de Saint-Edmond.

-La Maison des jeunes Richelieu tombe sous le pic des démolisseurs, le 4 octobre. Dans les années 1980, plusieurs adolescents sont passés entre les murs de cet établissement situé rue Brock. L’édifice a été construit dans les années 1920 et abritait depuis 1981 la Maison des jeunes Richelieu, un organisme voué à l’aide aux jeunes âgés de 12 à 18 ans.

-La campagne annuelle de financement du Comptoir alimentaire Drummond a légèrement dépassé son objectif de 185 000 $, en recueillant un montant de 188 310 $.

-Le maire Alexandre Cusson est réélu par acclamation. En effet, à la fin de la période de mise en candidature le vendredi 6 octobre, aucun autre candidat n’a manifesté son intention de solliciter un mandat à la mairie. Certains candidats se présentant à titre de conseiller municipal ont également été élus par acclamation. Il s’agit de Dominic Martin (district 1), Jean Charest (district 2), John Husk (district 5), Yves Grondin (district 8), Annick Bellavance (district 9), Daniel Pelletier (district 11) et Cathy Bernier (district 12).

-La rénovation complète de l’Unité des soins palliatifs de l’Hôpital Sainte-Croix est l’objectif visé par la campagne annuelle de la Fondation Sainte-Croix/Heriot. L’offre de soins palliatifs en milieu hospitalier demeure indispensable, c’est pourquoi la Fondation soutient cet important projet pour les personnes en fin de vie et leurs proches. Ce projet, évalué à un demi-million $, est entièrement financé par la Fondation Sainte-Croix/Heriot.

-La Commission scolaire des Chênes donne son appui à la municipalité de Saint-Lucien pour son projet d’agrandissement de l’École des 2 Rivières.

Les brigadiers scolaires de Drummondville ont majoritairement donné leur appui à l’entente de principe intervenue entre leur comité de négociations et les représentants de la Ville de Drummondville. L’entente de ratification de la nouvelle convention d’une durée de cinq ans a été approuvée par une forte majorité de 96 %.

-Ayant passé aux mains de la Fromagerie Boivin en juin dernier, l’usine de la Fromagerie Lemaire subit des travaux majeurs et sera convertie en maison d’affinage, ce qui nécessite un investissement de plusieurs centaines de milliers de dollars.

-La MRC de Drummond confirme le renouvellement de l’entente de gestion avec l’organisme Réseaux plein air Drummond pour son circuit de pistes cyclables, entente d’une durée de cinq ans.

-La Ville de Drummondville travaille actuellement sur un projet de stockage d’eau embouteillée avec d’autres grandes villes de la province. Ce sont les représentants de la Ville de Drummondville qui ont proposé cette idée-là dans l’optique d’éviter le gaspillage.

-Deux hommes détenus à l’établissement à sécurité moyenne de Drummondville sont accusés par les autorités américaines d’avoir dirigé derrière les barreaux «l’un des plus importants réseaux mondiaux» de trafic de fentanyl et de blanchiment d’argent. Selon les actes d’accusation, Jason Berry et Daniel Ceron auraient assuré le pont canadien de ce présumé réseau international qui prenait sa source en Chine, et qui a mené ses activités pendant trois ans et demi, jusqu’à l’an dernier.

-Deux ans et demi après la création du CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, le président-directeur général, Martin Beaumont, fait état de «gains tangibles pour la population». Parmi les améliorations notables, il y a tout ce qui touche les cibles imposées aux médecins de famille et spécialistes par la Loi 20. D’abord, l’une des principales cibles vise une inscription de 85 % de la population d’ici le 31 décembre prochain. En ce sens, le CIUSSS a fait des progrès si l’on considère qu’en 2014-2015, le taux d’inscription se situait à 77,9 % et qu’il a atteint à ce jour 85,6 %.

-Le Regroupement Interculturel de Drummondville (RID) a été mandaté pour la mise en oeuvre de séances de consultation portant sur la discrimination systémique et le racisme. Ces consultations auront lieu à Drummondville dans le cadre du programme «Consultation sur la discrimination systémique et le racisme» proposé par le Ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI), en collaboration avec la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ).

-Après un an et demi de discussions et de préparation, la MRC de Drummond a finalement dévoilé son Plan de développement de la zone agricole (PDZA) visant essentiellement à mettre en valeur tout ce qui touche à l’activité agricole, depuis les produits du terroir jusqu’aux caractéristiques du territoire en passant par l’accès à la propriété.

-La ferme BSC et Michel Cloutier, sur qui pèsent de nombreuses infractions en matière de bien-être animal, ont dû mettre en vente leurs moutons et brebis à la suite d’une décision rendue par le juge Paul Dunnigan, ce pour payer les frais de garde des ovins qui se chiffraient à 67 000 $.

-La Cour supérieure a ordonné la fermeture de l’asile de Sainte-Clotilde, sur le Rang de la Rivière-de-l’Est, pour des raisons de sécurité. Le bras de fer entre la municipalité de Sainte-Clotilde-de-Horton et le propriétaire du bâtiment est donc terminé.

-Macpek fait de nouveau du kilométrage dans sa conquête du Québec. L’entreprise investit une dizaine de millions de dollars pour la construction d’un centre de distribution à Saint-Augustin-de-Desmaures et un nouveau point de vente ouvrira ses portes du côté de Drummondville en 2018. À travers la province, l’entreprise détient 13 magasins-entrepôts et compte près de 250 employés. Elle enregistre un chiffre d’affaires de plus de 20 millions $. La succursale de Drummondville entraînera la création de cinq emplois.

-Cascades a annoncé un investissement de 15 millions $ dans son usine Inopak, à Drummondville, et de 6 millions $ chez Plastiques Cascades, à Kingsey Falls. Le but est de faire l’acquisition d’équipements permettant d’accroître la production d’emballages alimentaires principalement destinés au marché des protéines fraîches.

-Grâce aux efforts déployés dans l’application des mesures permettant la gestion responsable des matières résiduelles à l’hôtel de ville et aux ateliers municipaux, la Ville de Drummondville s’est vu renouveler la plus haute distinction au programme Ici on recycle!, soit l’attestation de performance de niveau 3. La Ville a obtenu la mention Or aux ateliers municipaux et la mention Argent à l’hôtel de ville.

-Dès janvier, les Drummondvillois auront accès à une nouvelle clinique. La Clinique médicale ambulatoire se situera dans deux points de service, soit au GMF St-François et à un autre endroit qui reste à déterminer. «Chaque jour, il y aura un médecin qui sera présent dans chacun des points de service pour traiter la clientèle», indique Guillaume Cliche, agent d’information au CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec.

-Investissements de 3M$ chez Métalus. Chef de file dans la transformation du métal en feuille et d’assemblage mécano-soudé, Métalus ajoutera un peu plus de 1207 m² (13 000 pi²) à son usine de la rue Rocheleau, à Drummondville, qui compte déjà 4645 m² (50 000 pi²).

-Carrefour Janelle-Cormier, composé d’investisseurs locaux, s’est officiellement porté acquéreur du terrain situé au 494, rue Janelle, intersection Cormier, où se trouvait par le passé l’usine Exide Canada à Drummondville. Le terrain, d’une superficie de près de 36 000 m² (387 000 pi²) accueillera au cours des prochaines années un site commercial.

-La politique en matière de harcèlement et de violence du Cégep de Drummondville est sur le point d’être revue de fond en comble. Un comité constitué de membres de la communauté collégiale a été formé afin de réviser cette politique et une première rencontre en ce sens a eu lieu à la mi-octobre.

CULTURE

Le centre-ville était bondé le dimanche 1er octobre à l’occasion de la Fête de la musique. Quelques milliers de personnes ont circulé entre les diverses scènes qui ont accueilli de nombreux artistes. En trois ans, cet événement a pris de l’ampleur et semble désormais ancré dans le paysage culturel de Drummondville.

-L’ensemble folklorique Mackinaw a invité la population à se prononcer sur son avenir, le 14 octobre, en participant à des ateliers de réflexion sur l’avenir et la structure de l’organisation. Les discussions tournées vers les solutions ont porté, entre autres, sur la composition des groupes, les moyens de financement et la structure de gestion.

-Une brochette d’artistes chouchous et de la relève se succéderont à tour de rôle tout au long de l’année à la Maison de la culture de L’Avenir. La programmation 2017-2018 est très divertissante et saura plaire à un vaste public.

-À quelques jours de sa sortie officielle, le film québécois Pieds nus dans l’aube a été présenté, en avant-première, au Cinéma Capitol, dans une salle comble. Rappelons qu’une bonne portion du tournage du film, une adaptation du roman du grand Félix Leclerc, s’est déroulée au Village québécois d’antan.

-C’est le 13 octobre, aux Promenades Drummondville, que la chanteuse drummondvilloise Brigitte Boisjoli lançait officiellement son quatrième album intitulé Signé Plamondon.

-À la suite du succès de Brimbelle chante la ferme de Foin-Foin, l’auteure-compositrice-interprète drummondvilloise, Guylaine Bouthillette, lance un nouvel album, Brimbelle, de la ferme au marché.

SPORTS

-Le Condor de Saint-Cyrille amorce sa saison régulière en renversant les Loups de La Tuque, par le pointage de 4-3. Par la même occasion, l’entraîneur-chef Gaby Roch a annoncé qu’il accrochait ses patins.

-À nouveau cette année, la région de Drummondville est fort bien représentée chez les Cantonniers de Magog, dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec. Les attaquants Max-Antoine Melançon, Simon Pinard, Gabriel Fontaine et Jérémy Lapointe et le gardien Olivier Adam font partie de l’équipe régulière des Cantonniers.

-Une pépinière de talents au club de golf Hériot. Quatre jeunes golfeurs de la région ont obtenu des résultats impressionnants au cours de la dernière saison, soit Alexis Clément, Vincent Laperrière, Tristan Pelletier et Alexandre Simard.

-Le Drummondvillois Charles-David Beaudoin est de retour dans l’organisation des Jets de Winnipeg. Beaudoin a signé un contrat d’essai professionnel de 25 parties avec le Moose du Manitoba, club-école des Jets dans la Ligue américaine.

-L’engouement populaire envers la Classique hivernale de Drummondville n’a pas tardé à se faire sentir. À peine quelques heures après le début de la mise en vente des billets pour l’événement, déjà 32 % des billets pour les deux rencontres de la Ligue de hockey junior majeur du Québec avaient trouvé preneurs, jeudi en fin d’après-midi. C’est donc dire que près de 4000 des quelque 12 000 sièges disponibles étaient déjà vendus.

-La carrière de Kevin Lapierre prend une tournure inattendue. Véritable étoile sur la scène mondiale du patin à roues alignées, le jeune athlète de Drummondville a récemment été recruté par le prestigieux Cirque du Soleil… où il cabriolera désormais sur deux lames dans le cadre du nouveau spectacle Crystal.

Photo gracieuseté

-Des gens d’affaires ont mis la main sur le club de golf Le Drummond de Saint-Majorique qui était à vendre depuis plusieurs mois. Ils entendent propulser le club vers un degré supérieur et développer un complexe où le sport, le récréotouristique et la santé seront à l’honneur, douze mois par année. Les nouveaux actionnaires sont Denis Beaudoin, Claude Gravel, Daniel Moreau, Gilles Lupien, Jasmin Lupien, Steve Lupien, Alain Gagnon, Dominique Lemaire et Robert Traversy.

-Deux ans après avoir reçu les Jeux du Québec d’hiver, voilà que Drummondville mijote l’idée de soumettre sa candidature pour accueillir la finale estivale de l’événement en 2022. Récemment réélu, le maire Alexandre Cusson n’a pas tardé à manifester son intérêt envers cette grande célébration de la jeunesse sportive québécoise.

-Deux joueuses de la région, les attaquantes Gabrielle Plourde de Saint-Cyrille et Audrey-Anne Veillette de Drummondville, ont été sélectionnées par Hockey Québec afin de représenter la province au championnat canadien de hockey féminin des moins de 18 ans.

-Les attaquants Xavier Simoneau et Dawson Mercer, des Voltigeurs de Drummondville, font partie des 66 joueurs sélectionnés par Hockey Canada afin porter les couleurs du pays au prochain Défi mondial de hockey des moins de 17 ans. La compétition internationale se déroulera du 5 au 11 novembre, à Dawson Creek et à Fort St-John, en Colombie-Britannique.

-Pour une deuxième année consécutive, Drummondville a été le théâtre d’une étape de la Coupe du Québec de cyclocross Maglia-Rosa. Disputée sur le parcours de 2,7 kilomètres parsemé d’obstacles du parc des Voltigeurs, la cinquième étape de la série a attiré près de 250 participants de différentes catégories. Selon Jean-Marc Couture, l’événement s’est avéré un succès sur toute la ligne.

-Pour une troisième année consécutive, le Drummondvillois Estéban Nadeau a décroché une médaille d’or aux Gants dorés. Le championnat québécois de boxe amateur a réuni plus de 150 athlètes au collège de Lévis. En finale de la catégorie juvénile chez les 70 kg, Nadeau a vaincu Mathys Fenkam, de Trois-Rivières. Le pugiliste de 15 ans s’est imposé par décision unanime des juges.

-Quelque 1500 marcheurs ont participé à la première édition drummondvilloise de la Grande marche Pierre-Lavoie, le 22 octobre. Une des responsables de l’événement, Dre Catherine Tétreault, s’est dite agréablement surprise de l’engouement suscité par cet événement puisque l’objectif premier avait été d’attirer 500 personnes.

-La passion de Yannick Powers pour le baseball n’a jamais fait de doute. Le Drummondvillois de 36 ans a été proclamé bénévole de l’année lors du gala de Baseball Estrie tenu à Sherbrooke, recevant ainsi le trophée Hervé-Blouin décerné annuellement à une personne ayant participé activement au développement du baseball dans la région.

-Les amateurs de baseball de Drummondville pourront bientôt assister aux exploits de leurs favoris dans un stade digne du 21e siècle. C’est du moins la volonté exprimée par le maire Alexandre Cusson. Fraîchement reconduit pour un second mandat, le maire a vite établi la modernisation du stade Jacques-Desautels parmi ses priorités. Il n’écarte pas non plus la construction d’une nouvelle infrastructure pouvant accueillir des matchs de baseball ailleurs que sur la rue Marchand.

-Dix ans après le fameux combat de Benoit Gaudet au Centre Marcel-Dionne, la boxe professionnelle était de retour à Drummondville, le samedi 28 octobre, au Centrexpo Cogeco. En grande finale, le Drummondvillois Jordan Balmir a passé le K-O au Polonais Daniel Przewieslik, au sixième round. Plus de 1000 personnes ont assisté à ce gala de boxe tant attendu.

-Daniel Brière aura marqué le cœur des partisans des Voltigeurs. Un livre retraçant sa carrière, intitulé «Mister Playoffs : l’histoire de Daniel Brière» sera publié bientôt. Dans cette autobiographie, le journaliste Martin Leclerc consacre un chapitre aux trois saisons de Brière au sein des Voltigeurs.

-Deux ans à peine après la renaissance de la crosse à Drummondville, la discipline a déjà fait des pas de géants dans la région. À leur deuxième campagne dans la Ligue senior de crosse au champ du Québec, les Athlétiques de Drummondville ont causé une surprise de taille en remportant la finale consolation. Nommée ainsi en l’honneur de l’équipe de crosse en enclos qui a connu ses heures de gloire dans les années 1960, la troupe du joueur-entraîneur Philippe Proulx évoluait dans la deuxième division du circuit.