Match de séries, victoire d’équipe

Match de séries, victoire d’équipe

Marc-Olivier Duquette et William Cyr.

Crédit photo : archives, Ghyslain Bergeron

HOCKEY. Les joueurs des Voltigeurs ont de nouveau prouvé leur formidable capacité à s’adapter à différents adversaires et à différentes situations, dimanche, à l’aréna Iamgold de Rouyn-Noranda.

Au lendemain d’une explosion offensive de 11 buts contre les modestes Foreurs, les Rouges sont sortis vainqueurs d’un grand duel de gardiens contre les tenaces Huskies. En arrachant un gain de 2-1 en fusillade, le bataillon drummondvillois a prolongé sa séquence victorieuse à cinq parties.

«On savait très bien à qui on avait affaire. Les Huskies sont une équipe bien dirigée et très structurée. Ils travaillent avec hargne dans les espaces restreints et ils ne connaissent jamais de relâchement. On est deux équipes aux styles semblables, avec beaucoup de vitesse. On savait donc qu’on s’embarquait dans un match serré, rapide et physique. C’est exactement ce qui s’est produit. C’était un vrai match des séries», a lancé l’entraîneur-chef par intérim Steve Hartley au bout du fil.

Tirant de l’arrière 1-0 après les deux premières périodes, les Voltigeurs sont parvenus à créer l’égalité à la septième minute du troisième vingt. Après une mise en jeu remportée par Joe Veleno, Robert Lynch a été repéré par Connor Bramwell alors qu’il s’était démarqué dans l’enclave. L’Américain de 19 ans a atteint le plateau des 20 buts à son 41e match, lui qui en avait marqué deux en 37 parties la saison dernière.

«Plus ça avançait, plus on gagnait en rythme. On sentait qu’on prenait possession du match. Le trio de Veleno, Bramwell et Lynch a finalement réalisé une belle pièce de jeu pour réussir ce gros but», a expliqué Hartley.

«J’ai aimé la façon dont nos 20 joueurs se sont comportés tout au long du match, a-t-il ajouté. On a été patient avec la rondelle et on a été en mesure de limiter les revirements. C’est une véritable victoire d’équipe.»

Olivier Rodrigue (Photo d’archives, Ghyslain Bergeron)

Au deuxième engagement, le Slovaque Patrik Hrehorcak a ouvert le pointage sur une échappée en désavantage numérique. Ce fut là l’unique but accordé par Olivier Rodrigue. Le portier de 17 ans a réalisé 33 arrêts, frustrant le capitaine Mathieu Boucher à deux reprises en échappée en fin de rencontre. Devant le filet des Huskies, Samuel Harvey a effectué 42 arrêts, dont 21 en deuxième période.

«Il y a eu beaucoup de grosses chances de marquer des deux côtés, mais les deux gardiens ont été exceptionnels. Chaque fois qu’on l’envoie devant le filet, Rodrigue nous donne une chance de gagner. Il est dans son année de repêchage et il rencontre plusieurs recruteurs de la LNH, mais il compose bien avec cette situation. Il se concentre uniquement sur ce qu’il peut contrôler», a affirmé Hartley, qui a mené les Voltigeurs à une excellente fiche de sept victoires et trois défaites pendant l’absence de Dominique Ducharme.

En tirs de barrage, les jeunes Xavier Simoneau et Cédric Desruisseaux ont déjoué Harvey. Rodrigue a stoppé les deux joueurs à s’élancer vers lui, aidant les siens à signer un deuxième gain en trois affrontements contre Rouyn-Noranda.

Du coup, les Voltigeurs (27-12-1-1) ont devancé les Huskies (24-10-4-3) au quatrième rang du classement général, s’approchant également à un seul point du sommet de la LHJMQ.

Les Drummondvillois affronteront à nouveau les deux clubs de l’Abitibi-Témiscamingue, le week-end prochain, au Centre Marcel-Dionne. Dominique Ducharme sera de retour dans l’entourage de l’équipe lors de la séance d’entraînement de mardi, au lendemain d’une journée de congé.