Marie-Josée Lemaire, une candidate qui ose proposer des idées

Marie-Josée Lemaire, une candidate qui ose proposer des idées

Lettre ouverte

Crédit photo : Photo Deposit

Cette lettre ouverte est signée par Robert Girard, de Drummondville

CENTRE-VILLE. Depuis quelques années, je m’intéresse de plus en plus à la politique municipale. Étant très déçu du cynisme provenant de la classe politique provinciale (tout comme au niveau fédéral), j’ai commencé à suivre les débats à l’hôtel de ville. La campagne électorale municipale actuelle, même si plusieurs candidats ont déjà été élus par acclamation, me semble très intéressante.

J’habite Drummondville depuis seulement deux ans. Je ne connais pas personnellement les différent(e)s candidat(e)s mais j’ai beaucoup de plaisir à observer et à analyser leurs propos. À ce sujet, je remarque qu’une candidate se démarque des autres. Elle ose proposer des idées, elle est très présente sur le territoire (je l’ai croisé trois ou quatre fois en deux semaines) et elle dégage un dynamisme évident. À la voir travailler, on sait qu’elle désire vraiment faire la différence.

Mais quelle a été ma surprise lorsque j’ai lu les commentaires de Mme Michelle Théroux dans sa lettre au Journal L’Express «Réflexions proposées à Marie-Josée Lemaire» qui mentionne «Madame Lemaire, permettez-moi de vous dire que vous êtes mal conseillée.» J’ai été étonné dans la mesure où Mme Lemaire est la seule candidate visible dans le centre-ville, la seule qui propose des idées, la seule qui semble se mouiller pour faire bouger les choses.

Si proposer des idées est une mauvaise idée en politique, et bien, je mets le cadenas dans la porte et je quitte à l’autre bout du monde!

Je ne suis pas d’accord avec l’ensemble des propositions de Mme Lemaire. Par contre, j’aime voir une femme oser susciter le débat pendant la campagne électorale. Pendant que d’autres se pavanent en se vantant des réalisations du passé, je préfère observer ceux et celles qui proposent des idées pour le futur. Et Mme Lemaire fait partie de ce lot. Si j’avais un commentaire à lui dire, c’est de poursuivre ainsi! Écoutez, proposez et parlez directement aux citoyens. J’aime vous voir au front, et non pas cachée derrière des gens qui font campagne pour vous. Pour notre santé démocratique, nous avons besoin de gens qui osent proposer des idées, quelle soient bonnes ou mauvaises, afin de susciter des débats à Drummondville.

Bonne fin de campagne à tous!
Robert Girard, Drummondville