«Les libéraux ont raté un rendez-vous important avec l’histoire», dit Choquette

«Les libéraux ont raté un rendez-vous important avec l’histoire», dit Choquette

François Choquette

Crédit photo : Photo gracieuseté

Le projet de loi C-203, Loi modifiant la Loi sur la Cour suprême (compréhension des langues officielles), du député néo-démocrate François Choquette a été battu mercredi soir dernier à la Chambre des communes.

Le NPD a tenté à quatre reprises depuis 2008 de faire adopter ce projet de loi visant à améliorer l’accès à la justice au sein du plus haut tribunal au pays. «Yvon Godin a défendu avec aplomb ce projet de loi à trois occasions. J’ai repris le flambeau de mon prédécesseur dans le but de répondre aux aspirations des communautés de langue officielle en situation minoritaire. Malheureusement, les libéraux ont décidé de rater un rendez-vous important avec l’histoire», déplore François Choquette.

En revanche, le porte-parole néo-démocrate en matière de langues officielles n’abandonne pas la lutte pour le bilinguisme des juges à la Cour suprême du Canada.

«Il y a encore du travail à accomplir pour l’égalité entre le français et l’anglais. Je veux contribuer au développement des minorités linguistiques partout au pays. Or, l’accès à la justice demeure un vecteur important de développement social», estime M. Choquette.

François Choquette compte déposer prochainement deux projets de loi afin d’améliorer l’accès à la justice au pays.