«Les libéraux ne font que remettre aux familles l’argent qu’ils ont pris»

«Les libéraux ne font que remettre aux familles l’argent qu’ils ont pris»

Sébastien Schneeberger et André Lamontagne

POLITIQUE. «Après avoir refusé pendant des années d’accorder des baisses d’impôts, le gouvernement en fait soudain l’annonce à 10 mois des élections. Il faut s’attendre à ce que le Parti libéral déploie des moyens extraordinaires pour être réélu après 15 ans de pouvoir», résument les députés de Johnson et de Drummond-Bois-Francs en réaction à la mise à jour économique.

André Lamontagne et Sébastien Schneeberger expliquent que «les libéraux ne font que remettre aux familles une partie de l’argent qu’ils sont allés puiser dans les poches des contribuables depuis 2014. De plus, tout le monde sait que le premier ministre et son ministre des Finances viennent d’être motivés par les sondages qui leur sont défavorables», commentent-ils.

Les deux députés soulignent que le gouvernement libéral s’inspire des idées forces de la CAQ à ce moment-ci par opportunisme électoraliste. «Sa stratégie est évidente, disent-ils. Par exemple, l’aide de 100 $, qui sera offerte aux parents d’enfants d’âge scolaire, une idée de la Coalition, les familles en avaient besoin en septembre dernier. Or, les libéraux ont attendu l’année électorale pour leur envoyer le chèque.»
«C’est un secret de Polichinelle que ce n’est pas la position naturelle des libéraux de réduire le fardeau fiscal. Au contraire, ils ont toujours fait l’inverse : ils l’ont toujours augmenté. Heureusement, de plus en plus de gens réalisent que le Québec a besoin d’un prochain premier ministre économique, qui agira par conviction et à qui ils pourront s’identifier : François Legault», concluent MM. Lamontagne et Schneeberger.