Les déchets de Drummond bientôt traités à Saint-Rosaire

Les déchets de Drummond bientôt traités à Saint-Rosaire

Le site d'enfouissement du secteur Saint-Nicéphore pourrait devoir mettre fin à ses activités.

DÉCHETS. Nouvelle importante dans le dossier de l’enfouissement des déchets : à compter du 1er janvier 2019, les déchets de l’ensemble de la MRC de Drummond seront enfouis à Saint-Rosaire plutôt qu’à Saint-Nicéphore.

Le conseil de la MRC de Drummond a effectivement confirmé son intention de signer une entente avec l’entreprise Gesterra concernant la gestion des matières résiduelles, lors d’une séance extraordinaire tenue ce soir.

«Il s’agit de l’aboutissement d’un processus qui aura duré quatre ans. Il faut se rappeler que notre entente avec le site de Waste Management (secteur Saint-Nicéphore) se terminait le 31 décembre 2018. Pour poursuivre ses activités au-delà de cette date, l’entreprise devra obtenir une nouvelle autorisation du ministère. Cela nous apparaissait socialement inacceptable d’appuyer éventuellement cette demande quand on pense à tout ce que nous avons vécu. Nous avons donc regardé tous les scénarios possibles», a expliqué Alexandre Cusson, maire de Drummondville et président du comité de gestion des matières résiduelles.

L’entente qui liera la MRC de Drummond à l’entreprise Gesterra sera d’une durée de cinq ans. Elle prévoit la fourniture à la MRC et à ses 18 municipalités, dont la Ville de Drummondville, de services de valorisation et d’élimination des déchets ultimes et des matières organiques ainsi que de services-conseils et d’accompagnement.

L’éventuelle entente sera également signée par la Régie de gestion des matières résiduelles du Bas-Saint-François, laquelle représente six municipalités de la MRC de Drummond.

Dès son entrée en vigueur (1er janvier 2019), l’entreprise Gesterra assurera le traitement des déchets ultimes et des matières organiques des municipalités de la MRC de Drummond.

Pour sa part, Récupéraction Centre-du-Québec continuera d’assumer la responsabilité du tri des matières recyclables et la gestion de l’Écocentre de la MRC de Drummond.

«Légalement, Waste Management pourra continuer d’enfouir des déchets jusqu’en 2020, mais il est clair qu’à partir du moment où l’entreprise ne recevra plus les déchets de nos citoyens, nous allons nous y opposer. S’il avait à voter aujourd’hui, le conseil municipal n’appuierait pas la demande d’agrandissement du site du secteur Saint-Nicéphore», a précisé le maire Cusson.

Est-ce que cela veut dire que le site d’enfouissement va fermer?

«Ce n’est pas nous qui allons prendre cette décision, c’est le ministère, mais on peut penser que c’est ce qui va arriver», a-t-il laissé tomber.

Gesterra

Gesterra est une entreprise de la région qui détient une expertise reconnue dans le domaine de la gestion intégrée des matières résiduelles. Elle dispose d’infrastructures à la fine pointe (situées à Saint-Rosaire) pour la valorisation, le traitement et l’élimination des matières, mais elle offre aussi un soutien pour l’amélioration des pratiques en GMR et un accompagnement au chapitre de l’information, de la sensibilisation et de l’éducation du public.

« Cette plus-value nous apparaît des plus intéressantes dans une vision d’ensemble du dossier et elle contribuera à l’atteinte des objectifs de notre Plan de gestion des matières résiduelles », estime le préfet de la MRC de Drummond, Jean-Pierre Vallée.

Ce nouveau partenariat qualifié de «prometteur» pour la MRC de Drummond et sa ville centre, Drummondville, prévoit notamment un siège au sein du conseil d’administration du centre de recherche, de développement et d’innovation de l’entreprise, une collaboration de l’équipe de Gesterra dans la mise en œuvre du Plan de gestion des matières résiduelles sur le territoire, un service-conseil quant à l’amélioration et à l’optimisation des pratiques de gestion responsable, un diagnostic de la performance de même que des plantations d’arbres pour compenser les émissions de gaz à effet de serre générées par les déplacements des camions de collectes.

Pour la Ville de Drummondville, cette entente entre la MRC de Drummond et Gesterra s’inscrit dans la suite logique des recommandations de sa Commission consultative sur l’élimination des déchets ultimes (CCEDU) ainsi que de sa planification stratégique 2017-2022 dévoilée en mai dernier.

Question coûts, l’impact sera nul pour les citoyens, selon M. Cusson.

Ce qu’ils ont dit

« Nous accueillons cette nouvelle avec beaucoup d’enthousiasme. Ce nouveau partenaire nous permettra de répondre à la volonté de nos citoyens, soit de favoriser une gestion plus durable des matières résiduelles. De plus, cette entente se veut en parfaite adéquation avec notre vision, nos valeurs et nos orientations. Nous partageons cette vision selon laquelle les matières résiduelles sont avant tout une ressource ou un levier pour le développement d’un milieu. Bref, nous progressons dans ce désir de gérer de façon intégrée nos matières résiduelles . ALEXANDRE CUSSON, maire de Drummondville.

« Nous sommes très fiers de cette entente avec la MRC de Drummond et nous souhaitons travailler dans un esprit de partenariat pour l’atteinte de ses objectifs en gestion intégrée des matières résiduelles. Cette entente est un symbole concret du développement d’une synergie dans la région, mais également de la reconnaissance de nos expertises et de nos services, axés sur le développement durable ». CHARLES LEMIEUX, directeur général de Gesterra.