Les chiens moins populaires que les chats?

Les chiens moins populaires que les chats?

Les chiens et les chats demeurent encore les animaux domestiques privilégiés parmi tous

ANIMAUX Bon an, mal an, la Société des animaux de Drummond accueille 6000 bêtes annuellement à son refuge. Si la population féline y séjourne en nombre stable, la présence canine a toutefois chuté, ce qui soulève une certaine inquiétude chez l’équipe de la SPAD.

Le directeur général de la SPAD, Philippe Labonté, ne sait pas trop comment expliquer cette soudaine diminution, qu’il évalue à plus de 20%. «On se demande ce qui se passe», indique M. Labonté.

Celui-ci affirme qu’il n’observe pas d’abandon systématique d’animaux pendant la période de déménagement. Au refuge, des animaux sont régulièrement amenés entre le 15 juin et le 15 septembre.

Au refuge de la SPAD, seulement la moitié de ces animaux reçus au refuge pourra être replacée chez des résidents. «Les autres, ceux devenus sauvages, qui sont malades ou accidentés, on ne peut pas les replacer à cause de leur comportement. On ne peut pas prendre de chance de placer un animal sauvage. Dans leur cas, il faut les euthanasier. Ensuite, ils seront incinérés», explique Philippe Labonté.

Selon lui, les campagnes de sensibilisation semblent fonctionner. Sans donner de chiffres, M. Labonté assure que les gens font davantage stériliser leur animal qu’auparavant, ils prennent plus soin de leur bête.  «La stérilisation, c’est le secret», dit-il.

C’est que la stérilisation peut éviter la surpopulation animale dans les rues puis dans les refuges, ce qui diminuerait les euthanasies au bout du compte.

Fait à noter, les citoyens de Drummondville doivent obligatoirement faire enregistrer leur animal domestique auprès de la SPAD. Ainsi, lorsqu’il se perd, il pourra être ramené à son domicile.