Le taux général du salaire minimum passera à 9 $ l’heure

Donnant suite à l’engagement du premier ministre du Québec, Jean Charest, de hausser le salaire minimum lors de la dernière campagne électorale, le ministre du Travail, David Whissell, annonce que le Conseil des ministres a pris mercredi dernier les dispositions pour que le taux général passe de 8,50 $ à 9 $ l’heure, le 1er mai prochain.

«Cette augmentation permettra d’accroître le pouvoir d’achat des

travailleurs à faible revenu. C’est non seulement une façon de lutter contre

la pauvreté et l’exclusion sociale, mais c’est en même temps un moyen pour stimuler l’économie ainsi qu’une mesure d’incitation au travail et, par

conséquent, de valorisation du travail», a déclaré le ministre Whissell.

Quelque 300 000 travailleurs et travailleuses profiteront de cette

nouvelle hausse du salaire minimum, soit près de 9 % des salariés du Québec.

Cette sixième hausse consécutive depuis l’arrivée du gouvernement de Jean Charest fera passer le taux général du salaire minimum au Québec de 7,30 $ qu’il était en 2003 à 9 $ en 2009, soit une progression de plus de 23 %. «Avec les seules augmentations combinées de 2008 et 2009, ce sont 2000 $ brut de plus qui se retrouveront dans les poches des travailleurs au salaire minimum pour une semaine de 40 heures», a ajouté le ministre.

D’autres mesures du gouvernement, dont notamment la prime au travail,

l’allocation aux familles, le régime d’assurance parentale, le système de

garderie ou encore l’assurance médicament contribuent aussi à lutter contre la pauvreté. En outre, cette augmentation constitue une incitation au travail et contribue à valoriser celui-ci. Concrètement, une personne travaillant au salaire minimum pour une semaine de 40 heures bénéficiera, à compter du 1er mai prochain, d’un revenu annuel disponible de près de 16 800 $. En comparaison, un prestataire d’aide sociale apte au travail se voit octroyer une somme de 7 300 $ annuellement.

En ce qui a trait aux taux particuliers, le salaire minimum payable aux

salariés œuvrant dans l’industrie du vêtement sera aussi fixé à 9 $ l’heure

le 1er mai et celui versé aux employés au pourboire sera porté de 7,75 $ à 8 $ l’heure. Quant aux cueilleurs de fruits payés au rendement, ils bénéficieront d’une augmentation proportionnelle à celle accordée aux travailleurs rémunérés au taux général du salaire minimum. «En tant que ministre du Travail, je dois m’assurer que l’augmentation

proposée améliore la qualité de vie des personnes à faible revenu tout en

préservant les emplois et la compétitivité des entreprises. Je crois que cet équilibre est atteint», a conclu le ministre.

En terminant, rappelons que les personnes œuvrant au taux horaire de 9 $

l’heure sont majoritairement des femmes et des jeunes âgés de 15 à 24 ans. Les travailleurs et les travailleuses rémunérés au salaire minimum se retrouvent à 38 % dans le commerce de détail, à 24 % dans le secteur de l’hébergement et de la restauration et à 7 % dans l’industrie manufacturière.