Keven Brasseur briguera la vice-présidence de la Relève de la CAQ

Keven Brasseur briguera la vice-présidence de la Relève de la CAQ

Kevin Brasseur

POLITIQUE. Keven Brasseur sera candidat à la vice-présidence de la Commission de la Relève de la Coalition Avenir Québec, l’aile jeunesse du parti politique. Bien qu’il soit présentement le seul candidat en lice, l’élection aura lieu lors du congrès de cette dernière les 23 et 24 septembre prochains à Granby.

Âgé de 21 ans et natif d’Acton Vale, Keven Brasseur s’implique auprès de la Coalition Avenir Québec depuis juin 2015. En juin 2016, il a fait un stage au bureau de circonscription du député André Lamontagne alors qu’il agissait comme attaché politique. Il était parallèlement directeur-jeunesse sur le comité d’action local de la CAQ dans la circonscription de Johnson. Il avait quitté ses fonctions en décembre 2016 pour poursuivre ses études universitaires.

Étudiant dorénavant au baccalauréat en sciences comptables au campus de Drummondville de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), il est aussi reconnu pour son implication dans le Relais pour la vie de la MRC d’Acton et auprès de l’association étudiante du Cégep de Saint-Hyacinthe dans laquelle il a été trésorier, puis président entre octobre 2014 et juin 2017.

«J’ai la conviction que je peux aider ma formation politique à bâtir un réel changement dans le paysage politique québécois. Ce qui motive mon engagement est d’amener plus d’intégrité et de transparence en politique afin de redonner confiance en nos institutions aux citoyens. J’ai surtout fait le choix de m’impliquer pour aider ma société et je considère que seule la Coalition Avenir Québec peut répondre à cet idéal.» admet-il.

Un plan pour rassembler la jeunesse caquiste

L’aspirant vice-président mise sur un plan de développement régional afin que toutes les régions du Québec soient représentées efficacement au sein des instances de l’aile jeunesse. Il promet entre autres d’accompagner les représentants régionaux dans la création d’associations régionales afin de faciliter l’implication des membres jeunes de la CAQ et d’assurer une organisation solide en vue de la prochaine élection provinciale qui aura lieu le 1er octobre 2018.

Il prévoit aussi organiser une tournée de la Relève caquiste afin de rencontrer des jeunes de partout à travers le Québec dans l’objectif de faire connaître sa formation politique et de recruter de nouveaux membres. « Il faut rassembler tous ceux qui veulent qu’un changement s’opère en politique et je rêve que l’on puisse former ce mouvement en vue de la prochaine élection » conclut-il.