Juillet, le mois où Sears a annoncé sa fermeture

Juillet, le mois où Sears a annoncé sa fermeture

Sears fermera sa succursale de Drummondville.

Crédit photo : Photo Ghyslain Bergeron

RÉTROSPECTIVE. L’actualité a été riche au cours du mois de juillet. Voici les faits saillants du 7e mois de l’année. Bonne lecture.

-Ayant pignon sur rue à Drummondville depuis plus de 50 ans, Sears doit annoncer sous peu son plan de fermeture pour sa succursale des Promenades Drummondville. Au Canada, 59 magasins, dont 14 au Québec, disparaîtront du paysage. À travers le pays, 2900 employés devront se trouver un nouvel emploi. À Drummondville, ce sont 62 employés de cette entreprise qui devront se chercher un nouveau travail d’ici le début de l’automne.

-Qualtech s’offre la Vitrine 55. Installé sur la rue Sigouin depuis 2013, le Groupe Qualtech construira une nouvelle usine dans la Vitrine 55, un projet évalué à plus de 8 millions $. Fondée à l’Île d’Orléans en 1996, Qualtech se spécialise dans la fabrication de réservoirs en acier inoxydable. La nouvelle usine permettra de consolider les 35 emplois existants et de créer 45 nouveaux emplois.

-Pas moins de 20 intervenants, proposant autant d’idées, certaines plus nouvelles que les autres, ont présenté leurs visions de ce que pourrait être le développement du site de l’ancienne usine Fortissimo, lors de la journée de consultation publique qui s’est tenue le 5 juillet à l’hôtel de ville de Drummondville. Plusieurs points ont d’ailleurs fait l’unanimité devant les membres du chantier de travail composé principalement d’élus municipaux.

-Les brigadiers scolaires s’invitent au conseil municipal. En effet, une soixantaine de syndiqués du SCFP sont venus manifester lors d’une séance du conseil qui a dû être ajournée lorsque la conseillère syndicale Nina Laflamme a voulu entreprendre ce que le maire Alexandre Cusson a considéré comme étant une «négociation en public» des conditions des brigadiers scolaires surnuméraires, ce qu’il ne pouvait tolérer.

-Des problèmes informatiques ont fortement ralenti les activités des centres de prélèvement du CIUSSS-MCQ dont l’hôpital Sainte-Croix, du 5 au 9 juillet. Les activités sont revenues à la normale le lundi 10 juillet. D’après l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux, il en a résulté des retards considérables dans le traitement et la sortie des rapports, ainsi que le rejet de certains échantillons nécessitant un traitement rapide qui n’a pu être respecté.

-Dès l’été prochain, les citoyens de Drummondville auront entièrement accès au site Kounak… et à la rivière Saint-François. Ce site, qui abritait autrefois un camp de vacances, sera entièrement réaménage par la Ville de Drummondville, laquelle ajoutera même un service de ponton entre les deux rives de la rivière.

-La président du conseil d’administration du Village québécois d’antan, Pierre Levasseur, a annoncé la nomination de Guy Bellehumeur à titre de directeur général du VAQ. M. Bellehumeur cumule de nombreuses années d’expérience dans la gestion d’entreprise, notamment dans le secteur des médias puisqu’il a endossé la direction générale des stations Rouge FM et Énergie de Drummondville pendant près de dix ans.

 

-C’est le dimanche 16 juillet qu’une page d’histoire s’est tournée pour la bibliothèque Côme-Saint-Germain. En effet, la bibliothèque de la rue des Écoles a officiellement fermé ses portes après 34 ans d’activité, pour être relocalisée à l’édifice Francine-Ruest-Jutras.

-Un frigo pour soulager la faim. Un réfrigérateur bien particulier prend maintenant place au 258 Brock, devant le commerce Cuisines Bleu Citron. Ce frigo libre-service communautaire de couleur bleu foncé permet à l’entreprise de réduire le gaspillage alimentaire en y mettant ses surplus et, du même coup, soulager la faim des personnes dans le besoin.

-Les 400 travailleurs chez le fabricant d’autobus Micro Bird Girardin à Drummondville ont donné un mandat de grève à leur comité de négociation, à déclencher au moment jugé opportun.

-D’importants changements s’opéreront au cours des cinq prochaines années dans le quartier Saint-Joseph pour le bien-être et la sécurité des citoyens. La Ville de Drummondville a dévoilé la vision 2017-2021 de la Revitalisation urbaine intégrée (RUI) du quartier Saint-Joseph. Le projet dans son entièreté représente sur cinq ans des investissements qui pourraient atteindre jusqu’à 8 M$, incluant la réfection de certaines rues qui ont atteint leur vie utile.

-La Commission d’accès à l’information du Québec a rejeté la demande du citoyen André Mercier voulant que soit rendue publique une opinion juridique, gardée confidentielle par la Ville de Drummondville, dans le cadre du débat portant sur l’agrandissement du lieu d’enfouissement de Waste Management en 2008.

-La Drummondvilloise Stéphanie Guilbault, fondatrice des populaires toutous Les TrOnches, a décidé de passer le flambeau, ayant pris la difficile décision de délaisser l’entreprise afin de pouvoir vivre autre chose. Les acquéreurs sont Jean-Pierre Boucher et Micheline Gaboriault qui opèrent déjà depuis 2004 l’entreprise Souris Verte à Montréal. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé.

-La balade en moto du curé Donald Lauzière, le 4 septembre 2016, lui a été fatale. Le rapport du coroner Yvon Garneau dévoile tous les détails relatifs à ce décès survenu sur le Rang du Bord-de-l’eau, à Sainte-Clotilde-de-Horton, et pointe du doigt la configuration de la courbe pour expliquer l’accident.

-La directrice générale des organismes René-Verrier (Fondation, Maison et Services René-Verrier), Marie-Julie Tschiember, a été élue à la vice-présidence du conseil d’administration de l’Alliance des maisons de soins palliatifs du Québec.

-Un important incendie ravage le bureau de poste de Notre-Dame-du-Bon-Conseil, à la suite d’un trouble électrique. Le courrier est redirigé vers le bureau de poste de Saint-Cyrille pour un certain temps.

-La Cour supérieure a rejeté la requête du GODD (Groupe des opposants au dépotoir de Drummondville) visant à déclarer illégale l’autorisation de procéder à l’agrandissement du site d’enfouissement technique de Saint-Nicéphore amorcé en 2013.

-Tout nouveau projet d’agrandissement ou de prolongation du site d’enfouissement de Waste Management à Saint-Nicéphore nécessitera un nouveau décret ou une modification du décret actuel. C’est ce que confirme à L’Express le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

-La Municipalité de Wickham multiplie ses efforts afin de convaincre des investisseurs à construire une nouvelle épicerie comme celle qui a été détruite par un incendie en février 2014. «Notre offre pour fournir une aide de 25 000 $ sur cinq ans tient toujours», précise la mairesse Carole Côté.

CULTURE

 -Deux jeunes musiciens drummondvillois ont vécu toute une expérience devant 25 000 personnes. Au début du mois de juillet, Nathan Sévigny, bassiste étudiant en musique au Collège Saint-Bernard, et Audrey-Lyne Martin, trompettiste étudiante en musique à l’École secondaire Jean-Raimbault, ont eu la chance de se produire sur la grande scène TD du Festival de Jazz de Montréal.

-Il y a un an, le Musée populaire de la photographie (MPP) repartait sur de nouvelles bases après cinq mois d’inactivité. Aujourd’hui, les administrateurs et toute l’équipe constatent avec fierté le chemin parcouru et sont motivés plus que jamais par la multitude de projets sur la table.

-La Guilde des artistes fête ses 40 ans. En 1977, un petit groupe de créateurs unissaient leurs forces afin de créer une association en arts visuels. Quarante ans plus tard, la Guilde des artistes de la région de Drummondville (GARD) qui compte 25 membres est plus active que jamais.

L’émerveillement à son comble. (Photo Ghyslain Bergeron)

-Seule école de formation spécialisée en musique de la région soutenue par le ministère de la Culture et des Communications, À la portée des sons a connu une année 2016-2017 exceptionnelle. 147 élèves se sont inscrits aux différents cours, soit 33 de plus que l’année précédente.

-Un gala pour récompenser les photographes s’organise. Quatorze photographes des quatre coins de la province seront récompensés lors de la toute première édition du Gala des prix Focus initié par le Musée populaire de la photographie qui se tiendra le 30 septembre. L’animatrice du Gala sera l’animatrice Sophie Thibault qui est aussi la porte-parole du Musée de la photographie.

 

 SPORTS

-Drummondville poursuit sa tradition d’excellence dans le monde du tumbling. Depuis 1991, pas moins de 31 gymnastes ont représenté la ville au championnat canadien de cette discipline et une dizaine d’entre eux ont même brillé sur la scène internationale. C’est donc avec fébrilité que quatre athlètes du club Drummond Gym, Philippe Lafrenière, Sandrine Lebeuf, Maxime Jeansonne et Caleb Bourgeois, prendront la route d’Oshawa pour participer à l’édition 2017 du championnat canadien.

-Jessica Bellemare est devenue la première athlète de cheerleading de Drummondville à percer les rangs d’une équipe professionnelle. La représentante de l’équipe Majestic All Stars au sein du club Drummond Gym a été choisie pour faire partie des populaires cheerleaders des Alouettes de Montréal, pour la prochaine saison.

-Les Drummondvillois Pierre Beaulieu et Stephen Héroux ont un point en commun : ils aiment le deck hockey. Ce qu’ils aiment moins, c’est de glisser et courir dans le vide quand la température extérieure vient jouer les trouble-fête pendant un match. Une idée a germé et ils ont mis au point une semelle antidérapante qui colle à la surface de jeu lorsqu’elle est mouillée. Cette aventure a coûté environ 50 000 $ aux deux hommes qui espèrent bien commercialiser leur invention.

-La Drummondvilloise Alicia côté a remporté le titre le plus convoité en tennis de table au Canada, celui de championne en simple. La pongiste de 17 ans a offert une performance extraordinaire à Markham, en Ontario, devenant ainsi la 5e Québécoise à atteindre ce plateau. En finale, Alicia Côté a eu raison de la favorite du tournoi, la Montréalaise Leisy Jimenez Medina, par la marque de 3-2. Avec ce titre, Alicia Côté s’assure pratiquement de participer aux Jeux du Commonwealth qui auront lieu en Australie, en avril 2018.

-Le Drummondvillois Alex Dostie a signé un contrat d’entrée de trois ans avec les Ducks D’Anaheim. Ce contrat est d’une valeur de 2,77 M$ américains, si Dostie joue dans la LNH. Sinon, un salaire de 52 500 $, assorti d’un boni de 92 500 $, lui sera versé annuellement.

-Philippe Lafrenière a décroché son troisième titre canadien en carrière dans les sports de tumbling et trampoline lors du championnat national disputé à Oshawa. Le gymnaste de 18 ans a encore une fois brillé pour coiffer au final l’Ontarien Ben Rybka.

-Marie-Laurence Lortie, du club de natation des Requins de Drummondville, a été sélectionnée pour participer à la 63e  Traversée internationale du Lac Saint-Jean.

-La famille Clair fait vibrer les amateurs de stock-car sur terre battue depuis plusieurs décennies. Lors du dernier programme de juillet à l’Autodrome Drummond, le patriarche René, 77 ans, et ses deux fils Mario et Gino ont réalisé un exploit historique, chacun montant sur le podium. En finale Sportsman, René Clair l’a emporté tandis que lors de la finale chez les Modifiés, Gino et Mario Clair ont respectivement terminé premier et troisième. Pour le plaisir des spectateurs, les trois membres de la famille Clair ont monté sur le même podium à l’issue de la soirée.