Deux morts sur la rue des Éperviers (mise à jour)

Deux morts sur la rue des Éperviers (mise à jour)

Les enquêteurs procèderont à une analyse de la scène au cours des prochaines heures.

Crédit photo : Ghyslain Bergeron

FAIT DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé que deux corps, celui d’un homme et d’une femme, ont été transportés à l’hôpital Sainte-Croix, après qu’une personne ait tiré des coups de feu en milieu d’avant-midi, sur la rue des Éperviers, secteur Saint-Nicéphore, à Drummondville. Leur décès a été constaté en soirée.

Hélène Nepton, des communications de la Sûreté du Québec, a confirmé le décès d’un homme âgé dans la cinquantaine et d’une femme dans la quarantaine.

La thèse du meurtre, suivi d’un suicide, est envisagée, mais les enquêteurs étaient toujours sur place vers 22 h 15 lundi afin de recueillir tous les éléments nécessaires à l’enquête.

La SQ n’est toujours pas en mesure de donner des précisions sur les liens qui unissaient les deux personnes retrouvées sans vie.

Deux personnes inanimées ont été transportées au centre hospitalier Sainte-Croix de Drummondville.

Un peu plus tôt lundi, la SQ a fait appel à un véhicule bélier pour être en mesure d’accéder à la propriété. Une fenêtre a été défoncée.

Tout le secteur a été rouvert à la circulation sur l’heure du souper; le périmètre de sécurité ayant été démantelé.

Rappelons qu’au cours de la journée, le SIUCQ a été demandé afin de boucler les deux points d’entrée du domaine pour limiter les accès aux rues du périmètre.

“Ça fait juste un an que j’habite dans le secteur et c’est un peu inquiétant de voir tout ça aujourd’hui. On revenait du camping mais on ne peut pas accéder à notre résidence”, avait exprimé une citoyenne du quartier qui a préféré taire son identité.

(Avec les informations de Ghyslain Bergeron)