Fête du Mouton: il soutient Michel Cloutier

Publié le 16 février 2017

Mohamed Jelidi

©TC Media Ghyslain Bergeron

Mohamed Jelidi est venu soutenir Michel Cloutier, l'homme qui aurait vendu les bêtes à un groupe de musulmans, pour la fête du Mouton, dont le procès de ce dernier se tient actuellement au palais de justice de Drummondville. Il trouve «assez ridicule» que l'homme se trouve ainsi devant les tribunaux.

«C'est un peu de l'ignorance, je trouve que le monsieur est ouvert d'esprit et de générosité envers les étrangers. Il nous a ouvert ses portes. Il nous a vendu ses moutons. Il nous a donné son terrain», a-t-il commenté à titre personnel. Il participe à la fête du Mouton à L'Avenir depuis plusieurs années.
Rappelons-le, le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ) est intervenu pendant la fête du Mouton en 2016. Au total, 21 infractions sont retenues contre lui  pour des événements datant de 2015 et 2016. Toutefois, il n'est pas seulement question de l'événement, mais aussi du piétin, une infection des pieds de moutons, et des installations sanitaires.
Il craint que sa communauté soit obligée de déplacer la fête du Mouton à un  autre endroit. «On ne cherche pas être hors la loi. Ce n'est pas de la torture, c'est un rituel», a-t-il laissé entendre tout en admettant que les images où l'on voit des moutons se faire égorgés, puissent choquer. «Même moi, je ne peux pas égorger un mouton, ce n'est pas donné à tout le monde.»
Le procès de Michel Cloutier se tient jusqu'à demain. Plus de détails suivront au cours de la journée au www.journalexpress.ca

Christian Paquin