Alerte à la bombe au Times

Alerte à la bombe au Times

Peu avant 9 h dimanche matin, l’hôtel Times de la rue Saint-Amant à Drummondville a été évacué à la suite d’un appel logé pour une alerte à la bombe.

La Sûreté du Québec (SQ) aurait reçu un appel anonyme d’un individu qui aurait affirmé que «le Times va sauter».

Rapidement, la direction a fait retentir l’alarme incendie afin que les clients puissent évacuer sans paniquer.

Le directeur principal de l’hôtel, Francis Hince, a écourté ses vacances et est revenu à Drummondville pour soutenir son équipe de travail.

«Dès les premières secondes, j’ai été en lien avec mon adjointe. Le propriétaire était aussi au cœur des discussions. Un peu plus de 200 clients ont été évacués, et tout ça, dans un calme remarquable. Le plan de sécurité a été suivi à la lettre et je suis très fier de mon équipe. On a offert de l’eau aux clients lors de l’attente et on a prolongé l’heure de départ afin que tout le monde puisse bien déjeuner», a-t-il raconté lors d’un entretien téléphonique.

Les autorités ont fouillé le moindre petit espace afin de sécuriser l’endroit, mais rien de suspect n’a été retrouvé. Les pompiers étaient aussi sur place.

«C’était notre nuit de noces ! On a entendu l’alarme incendie sonner et nous sommes sortis. On viendra récupérer nos choses plus tard», a raconté Marc-André Demers, accompagné de sa nouvelle femme Cynthia Demers. Une anecdote à raconter dans quelques années pour les nouveaux mariés.

Vers 10 h 30, la SQ a levé l’ordre d’évacuation. Les employés et la clientèle ont pu réintégrer les lieux.

Pour le moment, aucun suspect n’a été appréhendé et l’enquête se poursuit.