Un colis suspect au journal L'Express: évacuation du secteur (NOUVELLE MISE À JOUR)


Publié le 7 avril 2017

Les policiers ont fermé la rue Cormier près du journal L'Express

©TC Media Ghyslain Bergeron

Un colis laissé à la porte du journal L'Express, sur lequel le mot explosif était écrit, a forcé l'évacuation du journal et de plusieurs commerces autour de même que la fermeture de la rue Cormier.

L'opération policière est en cours.

Peu après huit heures ce matin, les pompiers et les policiers ont été appelés au journal pour un colis suspect déposé à la porte de L'Express, sur la rue Cormier. Personne n'est blessé.

«Nous avons établi un périmètre de sécurité par mesure préventive», a indiqué la sergente Ingrid Asselin, de la Sûreté du Québec. «Une portion de la rue Cormier et l'intersection de la rue Janelle ont été fermées», a-t-elle ajouté sans pouvoir en dire davantage pour le moment.

Un témoin a été interrogé par la police.

Les artificiers sont arrivés

Les pompiers, notamment, attendent l'arrivée des artifiers de la Sûreté du Québec.
TC Media - Ghyslain Bergeron

Les artificiers de la Sûreté du Québec sont arrivés sur place pour détecter la nature inoffensive ou pas du colis suspect qui a été déposé ce matin à l'entrée du journal L'Express.

Le camion blanc des techniciens en explosifs de la SQ s'est stationné à une certaine distance de l'édifice du journal.
TC Media - Ghyslain Bergeron

Selon Ingrid Asselin, ces techniciens en explosif, basés à Saint-Hubert, seront équipés d'un petit robot comme c'est le cas dans de telles circonstances.

«Ce petit robot, contrôlé à distance, nous permettra de vérifier ce que renferme ce colis suspect. L'opération comme telle peut être plus ou moins longue. C'est du cas par cas», a-t-elle donné à entendre.

C'est l'équipe de Saint-Hubert qui a été dépêchée à Drummondville mais ce n'est pas la seule à opérer sur le territoire québécois.

Si un vaste périmètre est érigé comme c'est le cas aujourd'hui dans le secteur de la rue Cormier, empêchant le photographe du journal de s'approcher, c'est que les policiers ont des raisons d'assurer une certaine prévention.
Sur le site de la SQ, il est indiqué ceci: en présence ou lors de la découverte d’un explosif ou d’un détonateur, vous ne devez jamais :

  • Le toucher, le manipuler, le déplacer, le transporter ou tenter de l’ouvrir.
  • Vous en approcher avec des objets métalliques.
  • Vous servir d’un téléphone cellulaire, d’un téléavertisseur ou de tout autre appareil radio émetteur à moins de 50 mètres.
  • Prendre des photographies.
  • Fumer ou avoir en sa possession des allumettes ou un briquet.