Embâcle sur la rivière : six résidences évacuées

Embâcle sur la rivière : six résidences évacuées

Photo d'archives - L'Express de Drummondville

RIVIÈRE. La météo pour le moins instable a entraîné la formation d’un embâcle sur la rivière Saint-François, lequel a forcé les services d’urgence de mettre en alerte 90 citoyens du secteur Saint-Nicéphore et d’évacuer six résidences.

Selon Maxime Hébert-Tardif, directeur du Service des communications pour la Ville de Drummondville, la rivière Saint-François fait l’objet d’une surveillance depuis 23h30 hier soir.

« Nous avons été alertés par la Ville de Sherbrooke qui nous a informé de l’instabilité de la rivière à leur hauteur. Le Service de sécurité incendie, de même que le SIUCQ, ont assuré une surveillance accrue», a-t-il expliqué.

Crédit : Jean-François Leclerc

Au fil des heures, la décision a été prise d’évacuer six située sur le chemin Longue Pointe, lequel est d’ailleurs toujours fermé à toute circulation, de l’adresse civique 730 jusqu’à la rue Colvert.

Cependant, selon ce qui a été possible de savoir, aucune des résidences évacuées n’a été inondée jusqu’à maintenant, mais l’eau demeure très près des habitations.

«L’embâcle se trouve à la hauteur de la rue Val Dombre et il est actuellement en mouvement, ce qui fait en sorte que la rivière à cet endroit est instable. Cependant, la situation tend à s’améliorer : le débit d’eau est en baisse et la météo est favorable», a précisé M. Hébert-Tardif en précisant que plus de 20 personnes sont présentement à pied d’œuvre pour assurer la sécurité du secteur.

Il s’agit d’une situation pour le moins exceptionnelle, les embâcles se formant généralement au printemps. L’an dernier, d’ailleurs, des citoyens avaient craint le pire, mais à la mi-mars.

À Sherbrooke, l’embâcle a causé plusieurs dommages et des routes ont dû être fermées.