Elle plaide coupable de fraude envers un organisme communautaire

Elle plaide coupable de fraude envers un organisme communautaire

Maryse Lévesque lors de son arrestation

JUSTICE. Maryse Lévesque a enregistré un plaidoyer de culpabilité d’avoir fraudé l’Association de fibromyalgie du Bas-Richelieu et d’avoir produit de faux-documents. 

La cause a été entendue vendredi au palais de justice de Drummondville. L’association est basée à Sorel-Tracy.

La dame de Drummondville a utilisé de nombreux subterfuges, comme la production de faux-chèques. Le montant total qu’elle a subtilisé à l’organisme se chiffre environ à 13 238 $.

Un rapport pré-décisionnel a été demandé par l’avocate de la défense, Me Catherine-Valérie Levasseur. «Pour une organisation comme celle-là, 13 000 $, c’est très important. Le rapport deviendra un outil de travail pour moi. Vous devrez donc faire preuve de transparence et d’honnêteté» afin que la sentence la plus juste possible lui soit imposée, a exprimé la juge Marie-Josée Ménard.

L’accusée, quant à elle, a mentionné regretter amèrement ses gestes. «Je le regrette vraiment. Me Levasseur pourra vous le dire, ça m’empêche de dormir la nuit. Je ne le referai plus jamais, jamais», a-t-elle mentionné devant le tribunal, en spécifiant qu’elle a également eu de la difficulté à se trouver un emploi à la suite de ses démêlés avec la justice. La dame n’a aucun antécédent judiciaire.

Le dossier reviendra devant la Cour le 21 décembre prochain devant le juge Gilles Lafrenière.

La présidente de l’Association de fibromyalgie du Bas-Richelieu, Martine Fournier, avait sonné l’alarme en mai 2016 en portant plainte auprès de la Sûreté du Québec. L’accusée a travaillé pour l’organisme de septembre 2015 à avril 2016.