Drummondville reçoit 8 290 565 $ pour trois projets

Drummondville reçoit 8 290 565 $ pour trois projets

Le ministre responsable de la région du Centre-du-Québec

PROJETS. Drummondville recevra un total de 8 290 565 $ de Québec et d’Ottawa destinés à trois projets visant à renouveler des infrastructures pour une meilleure distribution d’eau potable de même qu’à assurer l’évacuation et le traitement des eaux usées. 

Ces annonces ont été faites jeudi après-midi à l’hôtel de ville de Drummondville par le secrétaire parlementaire du ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, Marc Miller, et le ministre responsable de la région du Centre-du-Québec, Laurent Lessard.

Comme elle l’espérait, la Ville a obtenu des gouvernements supérieurs une subvention équivalant à 83 % des coûts prévus à la mise à niveau du surpresseur du secteur Saint-Nicéphore. L’aide financière représente 2 928 750 $ au fédéral et 1 932 975 $ au provincial. Le coût total du projet s’élève à 6 300 900 $.

Cette modernisation, rappelons-le, permettra d’améliorer la pression de l’eau potable pour les citoyens résidant dans les secteurs de Drummondville-Sud, de Saint-Philippe et de Saint-Nicéphore. 
«Le surpresseur sert à pousser l’eau avec plus de pression lorsque l’on se trouve à une certaine distance de l’usine de traitement de l’eau», avait déjà expliqué le maire Alexandre Cusson.

Les travaux devraient être réalisés durant la saison estivale.

Qui plus est, des conduites d’eau seront remplacées sur la rue Celanese, un secteur où il y a également des enjeux de circulation.

«Il y a deux intersections plus problématiques où plus de deux rues se croisent. Plusieurs citoyens nous ont fait part de leurs inquiétudes, donc on va profiter des travaux de renouvellement des conduites pour reconfigurer ce coin», explique le premier magistrat.

Les parts du fédéral et du provincial sont respectivement de 862 372 $ et 569 168 $, mais ne sont destinées qu’aux travaux de conduites d’eau.

Les subventions pour ces deux projets proviennent du Fonds pour l’eau potable et le traitement des eaux usées.

«On ne peut pas passer sous silence le judicieux choix du partage des coûts entre les différents paliers gouvernementaux : 50 % du fédéral, 33 % du provincial et 17 % du municipal. Ces pourcentages respectent davantage la capacité de payer de chacun des paliers et  on devra les maintenir dans le futur», tient à souligner M. Cusson.

D’autre part, Québec et Ottawa verseront chacun 998 650 $ pour permettre à Drummondville le remplacement de conduites d’eaux usées sur la rue Lindsay, des travaux prévus dans la phase deux de la rénovation de cette artère. Cette phase concerne la portion allant de la voie ferrée jusqu’à la rue Saint-Jean et comprendra aussi de l’asphaltage, la réfection des trottoirs et l’enfouissement des fils électriques. Le projet est prévu pour le printemps 2018.

Soulignons que ces aides financières sont accordées dans le cadre du Fonds chantiers Canada-Québec, volet Fonds des petites collectivités.

23 autres projets

Ces trois projets se retrouvent parmi 23 autres retenus au Centre-du-Québec. Les municipalités de Notre-Dame-du-Bon-Conseil, Saint-Germain-de-Grantham et Saint-Cyrille-de-Wendover ont également obtenu une part du gâteau.

Des subventions à hauteur de 5 399 492 $ (Ottawa) et 3 563 665 $ (Québec) sont accordées à Saint-Cyrille pour son vaste projet de raccordement de l’eau potable avec Drummondville.

«Nous sommes heureux du dénouement et de l’aide apportée à Saint-Cyrille, car cela permettra à la Municipalité d’aller de l’avant avec son projet, mais aussi, de générer des revenus à Drummondville», souligne M. Cusson.

Cette desserte en eau potable représente une dépense totale de 17 millions $. Un emprunt de 15,5 millions $ est prévu sur une période de 40 ans. Les travaux concernent entre autres la mise à niveau de l’usine de Drummondville et la construction d’un réservoir, d’équipements de pompage et de nouvelles conduites d’alimentation afin de relier le réseau existant et le nouveau. 

Quant à elle, Saint-Germain bénéficie de 4 432 951 $ (fédéral) et 2 925 748 $ (provincial) afin de mettre aux normes des étangs aérés et le poste de pompage ainsi que de renouveler des conduites d’eau.

Finalement, les gouvernements du Québec et du Canada versent  respectivement une contribution de 627 151 $ et 950 229 $ pour permettre le renouvellement de conduites d’eau à Notre-Dame-du-Bon-Conseil.