De zéros à héros

De zéros à héros

Revenant à leurs bonnes habitudes

HOCKEY. En moins de 24 heures, les Voltigeurs seront passés de zéros à héros. La jeune formation drummondvilloise a causé une surprise de taille, samedi, au Centre Marcel-Dionne, en renversant les Huskies de Rouyn-Noranda au compte de 4-3.

Se ressaisissant au lendemain d’une seconde contre-performance consécutive, les protégés de Dominique Ducharme n’ont jamais paru intimidés devant les champions en titre de la coupe du  Président. Un solide effort collectif leur a permis de sortir vainqueurs d’un duel serré et robuste.

«On sait qu’on est capable de tenir notre bout contre les bonnes équipes dans cette ligue. Pour battre les Huskies, une équipe expérimentée, talentueuse et mature, on doit être à notre meilleur. Aujourd’hui, on a fait ce qu’on devait faire. C’est bon pour notre confiance de connaître du succès. Maintenant, il faut appliquer ça avec constance», a lancé Dominique Ducharme en entrevue d’après-match.

Se relevant de deux sorties laborieuses, Olivier Rodrigue a vite retrouvé ses repères devant le filet des Voltigeurs. Le gardien recrue s’est dressé tel un mur au troisième engagement, alors que les Huskies tentaient désespérément de créer l’égalité.

«Rodrigue est en période d’apprentissage. Aujourd’hui, on a vu tout son potentiel. C’est normal qu’il connaisse des hauts et des bas, mais l’important pour lui comme pour chacun de nos jeunes, c’est qu’il progresse. Ce soir, nos joueurs ont élevé leur jeu à un autre niveau, tant individuellement que collectivement», a fait valoir l’entraîneur-chef des Rouges.

Auteur de 32 arrêts, Rodrigue a été proclamé la première étoile de la rencontre. «Mentalement, c’était plus difficile dernièrement, mais j’essayais de ne pas m’en faire avec ça. Ça fait partie d’une longue saison : même Carey Price a connu une séquence du genre. Avant le match, je me suis parlé. Je me suis dit qu’il était temps de sortir un gros match. J’ai mieux joué et collectivement, toute l’équipe a suivi le plan de match», a-t-il lancé à sa sortie du vestiaire.

À deux reprises durant le dernier mois, les Voltigeurs ont surpris les Huskies dans un match télédiffusé à l’échelle nationale. «Ça fait toujours une petite pression de jouer à la télé, a confié Rodrigue. On sait que nos amis et nos familles nous regardent. Et contre une bonne équipe comme les Huskies, on sait qu’on doit travailler fort pour l’emporter.»

Irréprochables jusqu’à la fin

Invaincus jusque-là en 2017, les Huskies (28-11-1-5) ont vu leur séquence de huit triomphes prendre fin. «Il faut rendre crédit aux Voltigeurs. Ils ont travaillé plus fort que nous. Ils ont été irréprochables du début à la fin. Les arrêts de Rodrigue leur ont donné du momentum. Ils méritaient cette victoire», a admis Gilles Bouchard.

«De notre côté, on n’a pas joué comme d’habitude. On s’est tiré dans le pied en perdant nos batailles à un contre un, en étant indisciplinés et en prenant de mauvaises décisions avec la rondelle. Mentalement, on n’était pas à point. Il faut redémarrer l’ordinateur et revenir à la base», a ajouté le pilote des Huskies.

Atteint à un œil par un bâton en première période, Charles-Olivier Ouimet a été transporté à l’hôpital. Les premières nouvelles sont toutefois rassurantes, a fait savoir Ducharme.

Victime d’une entorse à la cheville subie la veille à Victoriaville, Émilien Boily a été remplacé par Tommy Déry-Vigneault. Ryan DaSilva et Anthony Boucher ont quant à eux été rayés de l’alignement.

Le match s’est joué en deuxième période, quand Jérémy Manseau a brisé l’égalité de 2-2 en subtilisant le disque à un adversaire avant de marquer son premier but en carrière dans la LHJMQ. En fin de rencontre, Andrew Shewfelt a profité d’une mauvaise sortie du gardien Samuel Harvey (25 arrêts) pour porter la marque à 4-2. Un but qui s’est finalement avéré décisif, puisqu’Antoine Waked a réduit l’écart alors que les siens attaquaient à six patineurs avec cinq secondes à égrainer au tableau indicateur.

Au premier vingt, Waked et Alexandre Fortin avaient donné les devants 1-0 et 2-1 aux Huskies, mais Pavel Koltygin et Ryan Verbeek ont riposté pour les Voltigeurs. Alors que le Russe y est allé d’une spectaculaire montée d’un bout à l’autre de la patinoire, le capitaine a touché la cible à cinq contre trois.

Les Voltigeurs (21-19-0-5) accueilleront les Islanders de Charlottetown (28-14-2-0), dimanche, dès 15 h. Pour les deux clubs, il s’agira d’un troisième match en autant de jours.