De la hargne, de la passion… et le cœur à la fête

De la hargne, de la passion… et le cœur à la fête

Morgan Adams-Moisan a inscrit le deuxième but des Voltigeurs, samedi, au Centre Marcel-Dionne.

Crédit photo : Ghyslain Bergeron

HOCKEY. Qui aurait cru, avant le début de la saison, que les joueurs des Voltigeurs passeraient la pause de Noël bien installés parmi les meilleures équipes de la LHJMQ? En triomphant des Tigres de Victoriaville 5-3, samedi, devant la meilleure foule de la saison au Centre Marcel-Dionne, les Drummondvillois sont repartis dans leur coin de pays avec le cœur en fête.

Dans un classique du temps des Fêtes entre les deux rivaux de la route 122, les Voltigeurs sont sortis avec le couteau entre les dents. Rapides et hargneux, ils ont pris les devants 2-0 au premier vingt, résistant ensuite aux assauts des Félins jusqu’à la fin. Après une courte série de deux défaites, les Rouges ont renoué avec la victoire.

«C’était important de rebondir, mais aussi d’éviter le piège de vouloir tomber en vacances trop tôt. Nos joueurs ont démontré beaucoup de maturité et de résilience. J’ai particulièrement aimé notre départ. Les gars étaient sur la tâche. Ils ont joué avec une soif de vaincre qui nous a propulsés tout au long du match. C’est une grosse victoire», a lancé Steve Hartley, qui avait pointé du doigt les largesses défensives de l’équipe la veille.

Alors que le trio de Xavier Simoneau (deux aides), Cédric Desruisseaux (un but, une aide) et Morgan Adams-Moisan (un but, une aide) a été dominant en première période, celui d’Yvan Mongo (deux buts), Pavel Koltygin (deux passes) et Robert Lynch (deux passes) a pris les choses en main durant la dernière portion de la rencontre.

«Au hockey, la vitesse tue. Avec sa rapidité, le trio de Simoneau est dévastateur. Ces trois gars-là travaillent fort chaque jour et ils sont récompensés. Adams-Moisan joue le rôle de grand frère pour les deux jeunes. Quant à Desruisseaux, il est affamé chaque fois qu’il affronte l’équipe avec qui il a grandi», a souligné Hartley.

«Pour ce qui est de Mongo, il a encore été fidèle à lui-même. Chaque match, on sait exactement à quoi s’attendre de lui. Il fait partie de ces vétérans qui sont les moteurs de notre équipe», a ajouté l’entraîneur-chef par intérim des Drummondvillois.

Yvan Mongo a marqué le troisième but des Voltigeurs en fin de deuxième période. (Photo Ghyslain Bergeron)

Pour Mongo, cette performance lui a permis d’atteindre le plateau des 100 points (44-56) à son 202e match en carrière dans la LHJMQ. Au-delà de ses statistiques individuelles, le centre de 20 ans s’est réjoui pour les succès collectifs des Voltigeurs.

«On utilise beaucoup notre vitesse. Soir après soir, on joue avec hargne et passion. On est jeunes, mais on ne se laisse pas intimider par personne. Il n’y a pas grand-monde qui nous voyait où on est présentement. Je ne vois pas pourquoi on connaîtrait une baisse de régime en deuxième moitié de saison», a affirmé l’ancien de l’Armada.

Mongo a également lancé des fleurs au 2618 spectateurs qui ont franchi les tourniquets de l’aréna, contribuant à créer une ambiance festive tout au long de la partie. «On adore nos partisans. Leur présence en grand nombre rajoute de l’intensité et ça nous donne une énergie supplémentaire.»

Même son de cloche du côté d’Hartley. «Avec tout ce bruit et ces encouragements, nos joueurs ont senti que les partisans étaient derrière eux. C’est le fun de sentir le Centre Marcel-Dionne vibrer.»

Auteur de 20 arrêts, Olivier Rodrigue a décroché une 17e victoire en 27 décisions. Le gardien de 17 ans notamment stoppé Jimmy Huntington sur une échappée à court d’un homme, alors que le pointage était de 2-1 en deuxième période. En fin de match, il a toutefois semblé ennuyé par une douleur à une jambe.

Solide dans la défaite, Tristan Côté-Cazenave a repoussé 30 des 34 rondelles dirigées vers lui.

Les joueurs des Voltigeurs (22-11-1-1) bénéficieront maintenant d’un congé d’une dizaine de jours, eux qui ne renoueront avec l’action que le 28 décembre, contre les Olympiques (19-10-2-2), à Gatineau.

D’ici là, la période des transactions s’ouvrira ce lundi. C’est à ce moment que l’échange faisant passer Joe Veleno des Sea Dogs de Saint-Jean aux Voltigeurs sera officialisé par les autorités de la LHJMQ.

Le fil du match

Brandon Skubel a testé Tristan Côté-Cazenave au premier vingt. (Photo Ghyslain Bergeron)

Tirant de l’arrière 2-0 après 20 minutes, les Tigres (15-14-3-2) ont réduit l’écart en début de deuxième période grâce à une belle manœuvre d’Ivan Kosorenkov. Yvan Mongo a toutefois redonné une priorité de deux buts aux Voltigeurs avant la fin de l’engagement.

Les Félins sont à nouveau revenus dans le match en troisième période, lorsque Vitalii Abramov a battu Rodrigue à l’aide d’un tir sur réception. Mais une fois de plus, c’est Mongo qui a permis aux siens de reprendre les commandes après avoir vu Andrew Smith rater une belle chance de créer l’égalité quelques instants plus tôt.

En fin de rencontre, Jérémie Beaudin a profité d’une attaque à six patineurs contre trois pour réduire l’écart à un but, mais Connor Bramwell a scellé le débat dans un filet désert.

Lors de l’engagement initial, totalement dominé par les Voltigeurs, Desruisseaux et Adams-Moisan ont trompé la vigilance Côté-Cazenave pour donner les devants 2-0 aux favoris de la foule. Le gardien des Tigres a tout de même réalisé 22 arrêts au cours de cette seule période.

Ennuyé par une commotion cérébrale depuis un mois, Mathieu Sévigny a raté ce deuxième rendez-vous contre ses anciens coéquipiers. Jérémy Côté et Jérôme Gravel ont pour leur part effectué un retour au Centre Marcel-Dionne.