Curling : Anne Hardy ira au championnat canadien

Curling : Anne Hardy ira au championnat canadien

Anne Hardy

CURLING. Grand moment de fierté pour le club sportif Celanese de Drummondville. Anne Hardy fait partie de l’équipe féminine qui représentera le Québec au championnat canadien senior de curling. La compétition se déroulera du 18 au 25 mars, à Fredericton, au Nouveau-Brunswick.

C’est grâce à leur victoire lors du championnat québécois senior féminin disputé récemment au club Aurèle-Racine de Sorel que la skip Anne Hardy et ses coéquipières se sont qualifiées pour le championnat national. En finale, l’équipe de l’Estrie a vaincu sa rivale de la Mauricie, réalisant ainsi une première dans son histoire.

Après avoir mis la main sur le bronze et l’argent au cours des trois dernières années, la formation estrienne figurait parmi les favorites pour décrocher la médaille d’or cette année. L’équipe complétée par la lead Pierrette Houle (du club Laurier de Victoriaville), la deuxième Brigitte Gosselin (club de Sherbrooke) et la troisième Chantale Ouellette (club de Sherbrooke) a finalement répondu aux grandes attentes placées en elle.

«Le curling, c’est un jeu d’équipe. Pour avoir du succès, il faut travailler fort ensemble. C’est de cette manière qu’on fonctionne. On a un bon esprit d’équipe et on se consulte toujours avant de prendre une décision», a expliqué Anne Hardy.

«Dans nos ligues respectives, on est toutes des skips, mais on accepte de jouer à des positions différentes pour représenter l’Estrie et le Québec. Chacune est à sa place. Autant celles qui tirent que celles qui brossent ont leur mot à dire dans nos succès. À Sorel, c’était vraiment une victoire d’équipe», a ajouté la Drummondvilloise de 58 ans.

Membre d’une famille de grands sportifs, Anne Hardy excelle également au golf. Son fils, William Dion, a quant à lui représenté le Canada au championnat mondial junior de curling en 2008. Après une solide carrière au football universitaire, il s’est remis au curling ces dernières années.

«Pour tout athlète, c’est un avantage de pratiquer plus d’un sport. Le golf m’aide beaucoup au curling. Je suis habituée de jouer sous pression. Ça m’aide à me calmer dans des situations critiques, par exemple lorsque c’est le temps de tirer la dernière pierre», a raconté Anne Hardy.

À Fredericton, les Québécoises seront confrontées aux équipes championnes des autres provinces et territoires canadiens. Elles s’estiment capable de conserver une fiche de ,500. Possédant une certaine expérience sur la scène canadienne, elle qui a participé au championnat de Postes Canada il y a quelques années, Anne Hardy pourra guider ses coéquipières à travers cette aventure.

«La glace est différente que dans nos clubs. Il faudra aussi gérer plusieurs matchs en peu de jours. La compétition sera très relevée. La clé, ce sera de s’amuser. On devra éviter de se stresser ou de se laisser abattre après un moins bon coup. On devra y aller simplement, une pierre à la fois», a fait valoir Anne Hardy en terminant.