Festival de la poutine : Lisa Leblanc se remémore de beaux souvenirs

Festival de la poutine : Lisa Leblanc se remémore de beaux souvenirs

Lisa Leblanc sera en prestation le samedi 25 août à partir de 21h45.

Crédit photo : Gracieuseté

Par Simon Lévesque

FESTIVAL. La chanteuse néo-brunswickoise, Lisa Leblanc, s’étonne à quel point le temps a passé vite depuis son dernier passage au Festival de la poutine de Drummondville, en 2013. Elle sera la tête d’affiche de la dernière soirée de la 11e édition, le 25 août, en compagnie du groupe Dead Obies et du chanteur Matt Holubowski.

«Quoi! Ça fait déjà cinq ans!» s’écrit-elle. Elle se remémore justement de bons souvenirs précisant que le public était en feu malgré la pluie, ce soir-là, au parc Woodyatt. Lisa Leblanc a hâte de retrouver les festivaliers qui seront regroupés, encore cette année, au Centre Marcel-Dionne.

La chanteuse a accepté de revenir au royaume de la poutine puisqu’elle adore les membres du groupe Les Trois Accords qui organisent le festival depuis un bon moment et elle a grandement apprécié l’accueil de la population drummondvilloise, il y a cinq ans.

«J’ai toujours aimé travailler avec Les Trois Accords, que ce soit au Festival de la poutine ou à d’autres moments. Ils m’avaient invitée à faire partie de leur spectacle au Festival d’été de Québec où j’avais interprété la chanson Saskatchewan. C’était la même année de ma présence au Festival de la poutine de Drummondville», explique-t-elle.

Le public drummondvillois assistera à une soirée à thème «franglais», selon Mme Leblanc, puisqu’elle interprétera une panoplie de ses succès tant francophones qu’anglophones. En compagnie de ses trois musiciens, Lisa Leblanc présentera un spectacle avec des racines rock et des sonorités du sud des États-Unis. Elle aimerait pouvoir intégrer le violon à sa prestation pour y ajouter une touche cajun qui ressort beaucoup de son dernier album.

L’intimité d’une salle de spectacle est ce qu’elle préfère, mais l’ambiance que dégage un festival l’attire presque tout autant.

«L’expérience d’un festival te permet de rencontrer d’autres artistes, de te faire de nouveaux contacts, d’assister à d’autres spectacles, en bref c’est beaucoup de la découverte. Mon souvenir le plus marquant remonte à ma présence au Festival d’été de Québec, l’an dernier, où j’ai eu la chance de me produire sur les Plaines d’Abraham devant 60 000 personnes, juste avant le spectacle des Cowboys Fringants», raconte l’Acadienne de 27 ans.

Lisa Leblanc montera sur scène vers 21h45. Juste avant elle, les rappeurs du groupe Dead Obies seront en prestation avec leurs chansons qui mélangent la langue de Molière à celle de Shakespeare.

Une année sabbatique; de nouveaux projets

Ne cherchez pas Lisa Leblanc en 2019 puisqu’elle prendra une année sabbatique afin de prendre une pause de sa tournée qui dure depuis deux ans. «Je vais profiter de cette année pour travailler sur d’autres projets, ce sera surtout des projets sur lesquels je n’ai pas souvent de temps à leur accorder», précise-t-elle.

L’artiste, originaire de Rosaireville au Nouveau-Brunswick, veut continuer d’écrire de nouvelles chansons durant cette période, mais ne terminera pas l’année 2019 avec la sortie d’un nouvel album.