L’expérience et la passion de Gino Fillion au service de la créativité

L’expérience et la passion de Gino Fillion au service de la créativité

Un spectacle tout à fait inusité. Voilà à quoi peuvent s'attendre les personnes qui se rendront à la salle Georges-Dor du cégep de Drummondville

Originaire de Thetford Mines, le musicien Gino Fillion se produira au cégep de Drummondville dans le cadre d’un concert tout à fait original. Les spectateurs pourront alors voir et entendre des instruments modifiés et retouchés par l’artiste en plus de voir les techniques spécifiques développées et utilisées par ce dernier pour jouer avec ses instruments uniques. Gino Fillion sera alors accompagné de Subir Dev, un joueur de tabla réputé. Cet événement aura lieu à la salle Georges-Dor, le mardi 1er avril, à 19 h 30.

Gino Fillion est un musicien expérimenté. Après avoir fréquenté l’Université Laval, le Conservatoire de musique de Trois-Rivières et l’Université de Montréal, il s’est retrouvé avec un baccalauréat en poche. Si ses études lui ont notamment permis de s’approprier les notions s’articulant autour de la guitare classique et du jazz, le musicien émérite peut aussi se targuer d’avoir goûté au succès populaire.

En 1987, avec quelques amis, il a fondé le groupe Le Grand manège, qui, en 1991, était sacré grand gagnant au populaire concours «L’Empire des futures stars». L’année suivante, la formation musicale présentait un premier album, «L’enfant né de la guerre», qui allait aussi devenir son unique et dernier disque. Même si les pièces «Longue distance» a connu un succès commercial et créé un certain engouement au sein du public, les membres du groupe, après avoir donné quelques spectacles, ont choisi de s’arrêter durant une année. Les musiciens n’ont jamais plus refoulé les planches ensemble par la suite. «Le groupe a officiellement arrêté toutes ses activités en 1996, a précisé le guitariste. Dès 1997, j’ai commencé à composer des pièces instrumentales. Au cours des dernières années, j’ai demandé et reçu des bourses dédiées à la composition, mais j’ai surtout rencontré Subir Dev, un excellent musicien qui m’accompagne sur scène en jouant du tabla», a partagé l’artiste.

Nouvelles techniques

En plus de composer et de jouer, Gino Fillion a fait des trouvailles extraordinaires grâce à sa curiosité et à son désir d’obtenir un son différent. Tout en modifiant et en créant des instruments de musique, le musicien a aussi adapté sa technique.

«J’ai modifié mes guitares, entre autres en ajoutant ou en enlevant des cordes et en élargissant le manche en des endroits précis. Ce faisant, j’ai aussi développé une nouvelle technique qui me permet de jouer "up and down" avec mon pouce, ce qui change le jeu. Cette nouvelle technique m’a amené à composer de nouvelles pièces en fonction de ces nouvelles possibilités. Je joue avec des guitares dotées de 6, 9, 10 et 11 cordes», a indiqué l’artiste, qui précise avoir intégré plusieurs styles dans ses compositions, comme le «folk», le jazz, la musique indienne et la musique classique.

Quant à Subir Dev, celui qui l’accompagne sur scène en jouant du tabla, un étonnant instrument de percussion qui requiert une bonne maîtrise si l’on veut en jouer correctement, Gino Fillion n’a que des éloges. «Subir est un excellent musicien; ce n’est pas qu’un accompagnateur. Il compose également de très belles œuvres. Il fait partie du groupe "The Bilz", qui joue une musique "dance" avec un petit côté indien. C’est un compositeur à part entière. C’est aussi devenu un bon ami au fil du temps.»

Les personnes intéressées à assister au spectacle peuvent se procurer des billets, au coût de 15 $ pour les adultes et de 5 $ pour les étudiants, sur place, le soir de l’événement.