Sections

Une salle comble attendait Jean Larocque, fondateur de l'OSD

Publié le 19 avril 2017

L’équipe de direction de l’Orchestre symphonique de Drummondville: Julien Proulx, directeur artistique et chef d’orchestre, Geneviève Allaire, directrice du développement et des partenariats, Martine Michaud, musicothérapie, Jean Larocque, fondateur et directeur administratif, Diane Pepin, directrice générale, Mélanie Trottier, adjointe administrative, et Joël Brouillette, directeur du personnel.

©Gracieuseté - Véronique St-Amant

HOMMAGE. L’Orchestre symphonique de Drummondville (OSD) a présenté jeudi, sous la direction de Julien Proulx, le sixième et dernier concert de la série «Les grands concerts Canimex 2016-17» à la Maison des arts Desjardins Drummondville, devant une salle comble de 930 personnes. En cette fin de saison du 25e anniversaire de l’organisme, tout le concert était dédié à son fondateur Jean Larocque.

Diane Pepin, directrice générale, a tenu à souligner l’engagement de M. Larocque qui, depuis 1991, contribue au développement de l’OSD avec une passion remarquable et un dévouement sans limites.

«Saviez-vous que l’Orchestre symphonique de Drummondville fait partie du groupe sélect des neuf orchestres symphoniques professionnels présents au Québec? Et que sur le plan national, l’OSD est un des 45 piliers de la pratique orchestrale au Canada. Et vérification faite auprès d’Orchestres Canada, la Ville de Drummondville est la plus petite ville au Canada à bénéficier d’un orchestre symphonique professionnel sur son territoire! Alors, imaginez la ténacité dont Jean Larocque a dû faire preuve, avec la complicité d’un petit groupe de musiciens, pour mettre en place cette institution culturelle, il y a 25 ans. C’est tout un exploit!» a-t-elle exprimé.

Certaines de ces personnes-clés, qui ont bâti l’OSD, ont tenu à lui témoigner leur reconnaissance par une vidéo présentée au concert. On a pu y entendre les hommages, entre autres, de Gilles Fortin, oncle de M. Larocque et initiateur de l’enseignement musical à Drummondville et aussi de Francine Ruest-Jutras, mairesse de Drummondville de 1987 à 2013.