Plus de 750 visiteurs en deux mois au Musée de la photo

Cynthia Giguere-Martel cynthia.giguere-martel @tc.tc
Publié le 29 septembre 2016

«Lieu saint» de Chloé Beaulac.

©Photo gracieuseté - Chloé Beaulac

PHOTOGRAPHIE. Trois mois après sa relance, le Musée populaire de la photographie (MPP) poursuit sa croissance devant une fréquentation satisfaisante au cours des mois de juillet et août.

De fait, 758 visiteurs ont afflué vers le musée durant ces deux mois de la période estivale.

«Nous tenons à souligner cette hausse de fréquentation par l’accès gratuit, notre exposition extérieure révélant l’univers privé de nos actrices québécoises, les articles promotionnels de la presse écrite ainsi que la diffusion publicitaire sur les écrans cathodiques de la Ville», affirme Jocelyn Gagné, président du MPP.

Celui-ci fait savoir que les membres du conseil d'administration voient actuellement à la réorganisation de l’espace du musée afin de prévoir trois volets culturels en simultané : l'exposition permanente regroupant tous les principaux types d’appareils photographiques qui ont existé depuis l’invention officielle de la photographie en 1839 ainsi que les espaces réservés aux expositions temporaires, révélant des expositions de photographies; l’une orientée sur des thématiques diverses et la seconde, tirée du répertoire des photographes du Québec, du Canada et à l’international.

Exposition sur les rituels

Par ailleurs, à partir du 5 octobre, les œuvres de l'exposition Lieu saint par Chloé Beaulac tapisseront les murs du MPP.

Lieu saint, est un essai visuel des rituels exploitant des symboles reliés à l’imaginaire des temples, des églises, des rituels funéraires, de voyages spirituels, du monde de l’au-delà, du pèlerinage et des lieux de paix, des sanctuaires, des éléments et sujets qui habitent ces lieux. Ces oeuvres illustrent les rites et les désirs de l’Homme de se rapprocher du repos et du bien-être, par l'entremise de la dévotion des croyances personnelles par une déconstruction et reconstruction de la notion habituelle de lieux de culte. L'exposition s'étendra jusqu'au 21 décembre.

Le public est invité à l’inauguration, en présence de la photographe, le 16 octobre en après-midi.

Notons en terminant qu'il ne reste qu’une semaine pour voir Le monde en images, exposition des photos finalistes du concours intercollégial de photo 2015-2016.