Andrée-Anne Leclerc est d’abord une fille gentille…

Maxime Rioux maxime.rioux@tc.tc
Publié le 9 juillet 2012
Chanteuse talentueuse, Andrée-Anne Leclerc est d’abord une fille gentille. Cette entrevue, non planifiée dans son agenda chargé, elle a accepté de l’accorder avec cordialité et un grand sourire. (Photo : Maxime Rioux)

Un peu plus de deux ans après avoir effectué des études en musique au Cégep de Drummondville durant lesquelles elle a travaillé comme serveuse au restaurant Charlemagne ainsi qu’en tant que barmaid au Looba Café, la demi-finaliste féminine de Star Académie, Andrée-Anne Leclerc, refoule le sol drummondvillois, mais cette fois, en qualité de vedette montante. L’Express est allé à sa rencontre, cet après-midi, sur le site du Mondial des cultures. Ce soir, flanquée de ses compagnons académiciens, la chanteuse montera sur les planches, sur le coup de 21 h 30.

Andrée-Anne Leclerc est une fille gentille. Cette entrevue, non planifiée dans son agenda chargé, elle a accepté de l’accorder avec cordialité et un grand sourire.

D’abord questionnée à savoir si la tournée régionale qu’elle a effectuée avec les autres académiciens a été une expérience agréable et enrichissante, la chanteuse a été catégorique.

«C’est une belle gang, on est capable de donner une quarantaine de «shows» sans se taper sur les nerfs et sans que l’ambiance devienne lourde. Nous sommes tous passionnés et la plupart d’entre nous vont poursuivre leur chemin», a-t-elle partagé.

Drummondvilloise d’adoption pendant deux ans, c’est donc un retour pour cette dynamique jeune femme.

«J’ai chanté au Charlemagne, au Looba Café, au Cabaret Le Jubé…Souvent, les gens me disaient : «Ça ne te tente pas de participer à Star Académie?». Plusieurs savaient que j’allais y prendre part, mais peu se doutaient que ça allait aussi bien fonctionner pour moi. Je me trouve privilégiée d’avoir été choisie», affirme celle qui a enchanté le public avec sa voix «soul» durant la plus récente édition de Star Académie.

Aujourd’hui, à l’issue de la tournée régionale effectuée avec sa «gang», l’interprète se dit heureuse et prête à travailler sur un premier projet de disque.

«Je suis actuellement en train de regarder pour créer une équipe autour de moi. Côté style, j’aimerais bien chanter un genre «pop-soul». J’ai toujours beaucoup aimé ce que font Christina Aguilera et Alicia Keys. Quand j’étudiais au Cégep de Drummondville, j’ai essayé plein de choses, comme du jazz et du rock. J’aime plusieurs styles, mais là, je vais me concentrer sur celui qui me collera le plus à la peau, quitte à utiliser plusieurs influences. Je veux être sûre d’aimer les chansons que j’aurai éventuellement à chanter 150 fois lorsque je serai en tournée. Je souhaite que les gens puissent dire : «Ça, c’est du Andrée-Anne Leclerc». Je veux surtout que cela me ressemble», affirme la chanteuse.

Le public drummondvillois pourra renouer avec elle dans quelques heures…