Tel un miraculé, Georges Hamel remonte sur la scène

Maxime Rioux maxime.rioux@tc.tc
Publié le 29 juin 2011
Le chanteur country Georges Hamel, qui a finalement réussi à «endormir» le virulent cancer de la moelle osseuse qui l’accable depuis deux ans, était récemment de passage dans les bureaux de L’Express. Avec son attitude positive, il a déjà recommencé à fouler les planches. (Photo : Ghyslain Bergeron)

Parmi les titres provisoires mis de côté pour son prochain album, le chanteur country Georges Hamel aime particulièrement «Je reviens de très loin». En effet, l’artiste a dû aller «loin» dans tous les sens du terme pendant que faisait rage son combat contre le cancer, mais jamais sur scène, ce lieu qui le fait vivre plus que tout. L’Express a rencontré le «gentleman de la chanson country» qui, bien qu’amaigri, affiche bonne mine et un moral d’acier.

Le 1er mars 2009, en soulevant une pièce d’équipement un peu lourde, Georges Hamel a ressenti un craquement au dos. Deux mois plus tard, presque jour pour jour, il apprenait qu’il était atteint d’un cancer de la moelle osseuse, degré trois. Depuis, l’homme n’a pas cessé d’espérer et de se plier aux multiples traitements, parfois très douloureux, mais nécessaires à sa rémission. Par-dessus tout, son positivisme et son désir de refouler les planches a eu le dessus sur la terrible maladie. En réalité, le cancer de M. Hamel est bel et bien… endormi.

«On ne guérit pas de ce type de cancer, Par contre, il est possible de l’endormir et c’est ce que les médecins ont réussi à faire. J’ai la chance d’être suivi par les meilleurs oncologues qui soit, tant à l’hôpital Sainte-Croix de Drummondville qu’à l’hôpital Notre-Dame, à Montréal», expose-t-il.

Généreux

Après avoir subi deux greffes de moelle osseuse, une cueillette cellulaire, 20 traitements de chimiothérapie et avoir pris beaucoup de repos, le plus grand souhait de Georges Hamel est de remonter sur scène, ce qui est maintenant chose faite depuis le 11 juin.

«J’ai donné mon premier spectacle à Sainte-Françoise, ma ville natale, devant environ 300 personnes. La salle de l’église était remplie à pleine capacité et j’aurais pu y donner trois représentations. Ça m’a fait chaud au coeur de retrouver le public. C’était très émotif», a assuré le Drummondvillois d’adoption.

Homme de cœur, généreux, Georges Hamel a choisi de verser la totalité des profits à la Fondation québécoise du cancer, soit la coquette somme de 6789,03 $.

«Je sais que cet argent sera utilisé pour soutenir une maison d’accompagnement pour personnes atteintes du cancer à Trois-Rivières», précise le musicien.

«Pour l’amour du country»

Parmi les contrats que Georges Hamel a honorés récemment, on trouve une participation au tournage de l’émission «Pour l’amour du country», qui consacre une heure à un artiste et qui est animée par Patrick Norman.

«J’ai eu beaucoup de plaisir à me retrouver sur ce plateau de tournage. Sur place, il y avait aussi les chanteuses Mélanie Bessette (de L’Avenir) et Marie-Chantal Cartier ainsi que Dominic Clément. À certains moments, le public pleurait. Il y avait beaucoup d’émotion dans l’air. Lorsque j’ai chanté la chanson «Au bout de tes rêves», les gens sont venus me prendre dans leurs bras. C’est difficile de ne pas être émotif dans de telles circonstances», assure-t-il, précisant que cet épisode sera télédiffusé en février ou en mars 2012.

Amour et soutien

Sur le site Web de L’Express, les nombreux mots d’encouragement des internautes à l’attention de M. Hamel sont légion et démontrent bien la relation d’amour qui perdure entre l’artiste et ses admirateurs.

«J’ai reçu des tonnes de lettres d’encouragement au cours des deux dernières années et cela m’a beaucoup touché, admet le chanteur. Ça aide à passer à travers les moments difficiles.»

Néanmoins, la maladie n’aura pas affaibli Georges Hamel au point de l’empêcher de composer de nouvelles chansons. Depuis le verdict de cancer, ce dernier a créé pas moins de 21 chansons. Le public pourra en entendre quelques-unes, à savoir les 12 qui se retrouveront sur son prochain album.

«Le titre de mon prochain disque n’est pas encore trouvé, mais j’ai songé à «Je reviens de très loin», partage-t-il. Je crois que cela explique bien ce que j’ai vécu au cours des deux dernières années.»

Preuve ultime que tout se déroule bien pour Georges Hamel, il sera en spectacle à la Maison des arts Desjardins le samedi 15 octobre 2011, à 20 h.

En février 2012, il reviendra en ce lieu de diffusion tout neuf afin de lancer son nouveau disque.

«La date n’est pas encore fixée officiellement, mais ce sera tout près de la Saint-Valentin», précise-t-il.

Il est possible d’en apprendre davantage sur l’artiste en consultant son site Web www.georgeshamel.com .