Condor : une occasion de racheter le fiasco

Condor : une occasion de racheter le fiasco

Dany Roch

HOCKEY. La saison régulière du Condor aura été un véritable fiasco. La formation cyrilloise a maintenant la chance de se racheter en séries éliminatoires, une opportunité qu’elle entend bien saisir dès vendredi.

Auteur de seulement neuf victoires en 22 sorties, le Condor a clôturé sa troisième campagne dans la Ligue de hockey senior A de la Mauricie en 9e et avant-dernière position du classement général. La troupe de l’entraîneur-chef Gaby Roch a perdu ses trois dernières parties, encaissant une correction de 9-3 à Louiseville pour finir le calendrier.

«On ne se cachera pas que notre saison a été une très grosse déception. On pensait avoir monté une équipe capable de finir parmi les premières positions au classement. C’est plutôt le contraire qui s’est produit. Je m’attendais à beaucoup mieux», a lancé Gaby Roch.

En cours de route, le Condor a notamment échappé cinq avances de quatre buts. Du coup, l’équipe a perdu de précieux points dans une course très serrée au classement.

«On a connu de bons moments, mais surtout des mauvais. En début de saison, c’était notre gardien qui avait des ennuis. Quand il s’est replacé, c’est notre défensive qui a connu des ratés, puis dernièrement, notre attaque n’était plus capable de marquer un but. On n’a jamais réussi à fonctionner ensemble», a fait valoir le pilote de 29 ans, qui en est à sa deuxième saison derrière le banc.

Sur papier, le Condor forme pourtant l’une des puissances du circuit mauricien. Après avoir atteint la demi-finale l’an dernier, les attentes étaient élevées pour la formation cyrilloise.

«En défensive, on a des gars qui ont une solide expérience dans le semi-pro. En attaque, on a des joueurs de talent qui ont dominé partout où ils sont passés. Mais on a beau former la meilleure équipe sur papier, si on ne met pas nos bottes de travail, on n’obtiendra pas les résultats voulus. On en a eu la preuve l’an passé. On n’était pas les plus talentueux, mais on a connu un beau parcours en séries», a souligné Roch.

Contrairement aux rumeurs qui ont circulé dernièrement, Roch assure qu’il n’y a pas de conflit dans le vestiaire du Condor.

«Malgré nos résultats, tout le monde est sur la même longueur d’onde. J’ai entendu plein de rumeurs, y compris celle d’un changement d’entraîneur. Ça aurait été facile pour moi d’abandonner le navire, mais je suis encore là. Je crois toujours au Condor», a insisté l’ancien homme fort des Voltigeurs, qui porte aujourd’hui les couleurs des Prédateurs de Laval dans la Ligue nord-américaine.

«La saison régulière, c’est du passé, a-t-il poursuivi. On ne peut plus rien y faire. Cette 9e position, on la mérite tous, tant les coachs que les joueurs. Maintenant, on a la chance de se racheter. En séries, l’adrénaline et l’énergie seront au rendez-vous. Si tout le monde hausse son jeu d’un cran, je pense qu’on peut causer des surprises.»

Revoilà les Sportifs

En ayant terminé à la queue du classement général, le Condor doit passer par une ronde de qualification opposant les détenteurs des quatre dernières positions. Cette fin de semaine, l’équipe sera donc opposée aux Sportifs de Joliette dans une courte série deux-de-trois.

«Cette série, c’est peut-être le meilleur moyen pour nous relancer sur la bonne voie. On est un club qui carbure à l’émotion. Avec la rivalité qui règne entre nos deux équipes, je m’attends à des matchs vraiment intenses», a affirmé Gaby Roch, qui est originaire de Joliette, tout comme ses frères David et Joël ainsi que son cousin Dany Roch, trois membres importants de la formation.

Les des dernières séries, le Condor était revenu de l’arrière pour éliminer les Sportifs en sept matchs en quart de finale. David Roch avait inscrit le but décisif en deuxième prolongation. Cette saison, chaque équipe a signé une victoire serrée sur la patinoire adverse.

«Comme nous, Joliette est un meilleur club que ce que le classement indique.  Ils sont toutefois beaucoup moins robustes que l’an passé. Ce sera à nous de jouer la carte de l’intimidation, mais sans tomber dans l’indiscipline. On devra ralentir leurs bons joueurs avec de bonnes mises en échec», a indiqué Roch.

Bien sûr, Alexandre Rajotte aura son mot à dire dans les succès du Condor. Le gardien de 26 ans a signé les neuf gains des siens cette saison.

«Rajotte a connu une bonne saison, mais ce n’était pas sa meilleure. J’ai confiance qu’il va élever son jeu d’un cran en séries. C’est ce qu’il a fait l’an dernier pour nous transporter jusqu’en demi-finale», a conclu Gaby Roch.

La série débutera vendredi soir, à l’aréna de Saint-Cyrille. Les deux autres rencontres seront disputées à Joliette, samedi et dimanche soir (si nécessaire). Le gagnant de cette confrontation affrontera Louiseville ou le Cap-de-la-Madelaine en quart de finale.

Classement LHSAM

Rang  Équipe           V-D-DP     Pts

1. Louiseville          15-5-2       32

2.    Cap-de-la-M.     14-8-0       28

3.    Saint-Léonard  12-6-4       28

4.    Windsor            12-7-3       27

5.    Waterloo           12-10-0     24

6.    Donnacona       11-10-1     23

7.    La Tuque           10-10-2     22

8.    Joliette                9-9-4        22

9. Saint-Cyrille    9-10-3    21

10. Lac-Mégantic     6-15-1       13