Commissions scolaires : vers une révision du modèle?

Commissions scolaires : vers une révision du modèle?

*

Le réseau scolaire de la province devra se préparer à des changements, a fait savoir le premier ministre du Québec hier.

Alors que les électeurs étaient appelés aux urnes pour élire commissaires et présidents dans les différentes commissions scolaires du Québec, Philippe Couillard a mentionné dimanche que le gouvernement travaillait présentement à redéfinir le mandat des enseignants et des directions d’école.

En voyage en Islande pour prendre part à une conférence internationale sur le développement nordique, il a confirmé à La Presse canadienne que Québec voulait procéder à une «révision assez profonde du mandat et des responsabilités des différents paliers dans le réseau scolaire».

M. Couillard expliqué vouloir simplifier les structures et «donner encore plus d’importance à l’enseignant». «La mission en éducation, c’est l’enfant et les enseignants», a-t-il ajouté.

Le premier ministre n’a pas précisé si certaines commissions scolaires seraient fusionnées ou abolies, ni si elles perdraient des responsabilités.

Près de 5,9 millions de personnes pouvaient voter aux élections scolaires cette année, afin de combler les 712 postes de conseillers scolaires et 69 de présidents. Aux dernières élections scolaires, en 2007, le taux de participation n’avait été que de 7,8% au Québec.