Commission municipale : «J’accueille avec soulagement et humilité cette décision»

Commission municipale : «J’accueille avec soulagement et humilité cette décision»

Crédit photo : Photo Deposit

Cette lettre a été écrite par Robert Corriveau, maire sortant de Saint-Edmond-de-Grantham

La municipalité de Saint-Edmond-de-Grantham vit présentement une situation peu enviable.

Ce sont l’ensemble des citoyens qui en subissent les conséquences : climat social détérioré, frais juridiques, affrontements inutiles. En cette campagne électorale, certains candidats sèment le doute sur mon intégrité.
Les conseillers Claude McClure et Jean-Claude Paradis se sont adressés à la Commission municipale du Québec, alléguant des manquements au Code d’éthique et de déontologie des élus de la Municipalité de Saint-Edmond-de-Grantham que j’aurais commis en tant que maire, en poste depuis le 2 octobre 2016.

Lors de l’audience tenue au Palais de Justice de Drummondville les 26, 27 et 28 septembre 2017, les témoins ont été entendus suivis des plaidoiries de Me Nicolas Dallaire, procureur de la Commission et de Me Annie Aubé, procureure me représentant dans cette cause.

La décision de la Commission municipale du Québec, rendue par Madame la juge Sandra Bilodeau déposée en ce 2 novembre, confirme que : M. Robert Corriveau n’a pas commis les manquements allégués aux demandes d’enquête à l’égard du Code d’éthique et de déontologie des élus de la Municipalité de Saint-Edmond-de-Grantham.

C’est avec soulagement mais aussi humilité que j’accueille cette décision. Dans ma volonté de mener à bien le mandat que m’avaient confié les citoyens sur le délicat dossier de l’église, j’aurais dû être plus prudent.
Je suis persuadé que c’est maintenant l’ensemble de la population qui se voit rassurée par cette décision.
Par un vote de confiance des électeurs le 5 novembre prochain, je pourrai agir dans un climat plus serein en tant que maire avec des candidats indépendants.

Les citoyens méritent de retrouver confiance en la démocratie et en leur conseil municipal.
Il faut que cessent toutes ces attaques … La population saura reconnaître le vrai du faux au scrutin de dimanche prochain.

Robert Corriveau, candidat au poste de maire