Les clubs hôtes sous les feux des projecteurs

Les clubs hôtes sous les feux des projecteurs

Les équipes hôtesses seront sous les feux de la rampe lors du 54e Tournoi international de hockey midget de Drummondville.

Crédit photo : Archives, Ghyslain Bergeron

HOCKEY. En janvier 2017, deux équipes de la région étaient passées à un cheveu de remporter les grands honneurs du Tournoi international de hockey midget de Drummondville. Les clubs hôtes de la compétition seront à nouveau sous les feux de la rampe lors de la 54e édition de l’événement, qui se déroulera du 3 au 14 janvier 2018.

Dans la catégorie midget AA, les Voltigeurs figurent parmi les cinq meilleures équipes au Québec cette saison en vertu d’une fiche de 15-6-3. L’équipe a notamment remporté le tournoi de Sorel-Tracy, où elle est demeurée invaincue en cinq matchs. À Drummondville, la troupe de l’entraîneur-chef Pier-Olivier Fréchette-Girard sera l’une des favorites pour soulever le trophée Marcel-Dionne.

«C’est surtout notre offensive qui nous transporte cette saison. Tout le monde y contribue, y compris nos défenseurs. On a aussi la chance d’avoir deux bons gardiens qui viennent sauver les meubles quand on commet des revirements», a expliqué Fréchette-Girard, qui en est à sa quatrième saison comme instructeur dans le hockey mineur.

L’an dernier, les Voltigeurs ont atteint la finale du tournoi drummondvillois, s’avouant vaincus 2-0 face aux Patriotes de Saint-Eustache. Certains joueurs de l’édition actuelle ont également disputé la finale dans la classe BB, où ils ont été renversés 4-2 par les As de Rouyn-Noranda.

«C’est une précieuse expérience pour nos joueurs. D’être passé aussi proche de la médaille d’or, ça devient une grande source de motivation. Les gars savent ce que ça fait de finir deuxième. Ils ne veulent pas revivre ce sentiment», a affirmé l’ancien défenseur, qui a lui-même déjà remporté le tournoi dans la catégorie AA en 2010.

Dans la classe BB, les Voltigeurs traversent une saison plus difficile, comme en fait foi leur dossier de 7-14-2. La formation de l’entraîneur-chef Dominic Dionne est toutefois prête à vendre chèrement sa peau lors du tournoi drummondvillois.

«Notre équipe est très jeune. Comme on n’a aucun vétéran dans notre alignement, on constate qu’on manque d’expérience dans certaines situations. On est toujours en mode apprentissage, mais dernièrement, on a vu de belles choses, notamment lors du tournoi de Saint-Anselme. Le fait de jouer à Drummondville nous apportera certainement un élan d’énergie supplémentaire», a lancé Dominic Dionne.

Dans la division scolaire, qui effectue un retour au Tournoi midget, l’équipe des moins de 17 ans des Sénateurs du Collège Saint-Bernard représentera Drummondville. La troupe de François Daigle montre une fiche de 4-9-2 cette saison.

«On a une équipe très jeune, avec seulement trois joueurs de deuxième année, mais les gars sont travaillants. Ils ont du cœur à l’ouvrage. Devant le filet, on mise sur un très bon gardien en Louis-Pierre Fortier. Au tournoi, on s’attend à jouer des matchs très serrés. Notre objectif, c’est de tout donner afin de bien compétitionner face à nos adversaires», a indiqué François Daigle.

Soulignons que Drummondville sera également représentée par trois équipes dans la classe A ainsi que par deux clubs dans la catégorie B.

Quant à la classe féminine AAA, qui regroupait seulement quatre équipes, elle ne sera pas de retour en 2018. Les organisateurs comptent toutefois inviter jusqu’à 16 formations féminines AA en 2019.

À lire également : 

Tournoi midget : un tournant bien réussi