C’est arrivé en janvier 2017

C’est arrivé en janvier 2017

Le lundi 9 janvier, c'était jour d'inauguration pour l'équipe de la ressource de traitement et de réadaptation intensive pour les personnes présentant un trouble grave de santé mentale à Drummondville. L'occasion était d'autant plus significative puisque ce modèle, situé à la Ressource intermédiaire (RI) Saint-Charles, est unique au Québec.

Crédit photo : Photo archives

RÉTROSPECTIVE. L’année 2017 se terminera dans quelques jours et elle aura aussi été marquée de bons et de mauvais moments. Le journalexpress.ca vous propose donc sa revue de l’année, une rétrospective en textes et photos de ce qui a fait l’événement des douze derniers mois. Place au mois de janvier!

-Le restaurant Burger King a définitivement fermé ses portes le 31 décembre et la bâtisse a été démolie en début d’année 2017. Début janvier, les rumeurs ont commencé à circuler à l’effet que le prochain occupant du terrain pourrait être le groupe Jean Coutu qui aimerait y déménager la pharmacie localisée depuis plusieurs années au 520 du boulevard Saint-Joseph, face au Carrefour Super C.

-Le succès de minimaisons ne faiblit pas, si bien qu’une entreprise de Notre-Dame-du-Bon-Conseil, Construction Turcot Therrien, a décidé de s’y lancer à temps plein. Selon elle, ce genre d’habitations représente l’avenir.

-C’est en janvier que l’évêque de Nicolet, Mgr André Gazaille, doit prendre sa décision concernant le sort de l’église de Saint-Edmond-de-Grantham, un dossier très délicat qui a divisé la population.

-Ludovick Allard a été le premier bébé de l’année, à Drummondville. Le petit garçon s’est pointé à 4h14. Il est le premier enfant de Joëlle D’Auteuil et Marc-André Allard, un jeune couple de Saint-Guillaume.

-Le comité organisateur de Drummondville sur son 31 aura un rapport de la firme Amusements spectaculaires sur l’incident du manège de bateau pirate survenu la veille du Jour de l’an et, selon le maire Alexandre Cusson, s’il apparaît qu’il y a eu un manque quant à l’aspect sécuritaire, cette entreprise ne remettra plus les pieds à Drummondville.

Réactions virulentes contre la DPJ. Une décision rendue par la juge Marie-Josée Ménard en octobre 2016 et rendue publique en janvier met en lumière les mauvais traitements qu’ont subis deux enfants au sein d’une famille d’accueil et les dérapages de la Direction de la protection de la jeunesse, une situation qui a suscité de nombreuses réactions. La directrice de la protection de la jeunesse, Gina Landry, s’est dit consternée de la situation de ces deux enfants et assure que des mesures ont été mises en place afin que ce genre de dérapage ne se reproduise plus.

-Scores Drummondville investit 300 000 $ pour se refaire une beauté… et ce n’est pas fini, souligne le propriétaire Paul Varoutsos.

Le lundi 9 janvier, c’était jour d’inauguration pour l’équipe de la ressource de traitement et de réadaptation intensive pour les personnes présentant un trouble grave de santé mentale à Drummondville. L’occasion était d’autant plus significative puisque ce modèle, situé à la Ressource intermédiaire (RI) Saint-Charles, est unique au Québec.

-L’école Des 2 Rivières de Saint-Lucien est devenue trop petite si bien que des élèves doivent évoluer dans un lieu inusité : la salle du conseil municipal. Cette situation qualifiée d’heureux problème est au cœur d’une réflexion de la Municipalité et de la Commission scolaire des Chênes. La clientèle de cette école primaire est en constante progression depuis les cinq dernières années et 2016 n’a pas fait exception à la règle avec un surplus d’élèves de sixième année.

-Depuis qu’il s’est volontairement exilé à l’ouest du Québec, l’animateur drummondvillois Jimmy Chabot récolte le succès de son ardeur et de sa passion à mettre de l’avant la francophonie canadienne. Radio-Canada l’a choisi comme l’une des personnalités de l’année 2016 s’étant le plus distinguée au Manitoba.

-Ce ne sera pas un, mais bien deux entrepreneurs qui seront intronisés au Temple de la renommée des affaires. C’est du moins ce qu’a annoncé la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond en soulignant que Laurent et Alain Lemaire de Cascades avaient été choisis à titre de Bâtisseurs 2017.

-La Commission scolaire des Chênes fait savoir que le CFER des Chênes (Centre de formation en entreprise et récupération) a obtenu la plus haute mention mondiale en «santé, sécurité et responsabilité environnementale au travail». Après avoir été audité durant quatre jours, il a été recommandé que le CFER des Chênes obtienne les normes ISO 14001, OHSAS 18001 et R2, ce qui lui reconnaît une compétence du plus haut niveau.

-La Fromagerie Lemaire pourrait être vendue. La vente possible de la Fromagerie Lemaire fait l’objet de discussions avec la Fromagerie Boivin, de Saguenay. C’est ce que reconnaît Daniel Charest, dg de l’entreprise familiale de Saint-Cyrille, confirmant ainsi la rumeur lancée par Radio-Canada qui prétend que la transaction pourrait être conclue au printemps.

-Le Centre famille-enfant (CFE), dont l’ouverture est prévue pour l’automne 2017, sera le premier au CIUSSS Mauricie Centre-du-Québec à être doté d’un bloc opératoire.

-La Ville de Drummondville a complété une partie des travaux majeurs visant la réfection et l’élargissement de la piste de l’aérodrome du boulevard Allard, à Saint-Nicéphore.

-Un voyage aux Bahamas a tourné au cauchemar pour Karine Gagné, une jeune mère drummondvilloise de 23 ans qui est emprisonnée pour une agression sexuelle envers un mineur. Différentes versions de l’histoire circulent et il est difficile de savoir ce qui s’est passé au bar du bateau de croisière Norwegian Sky, de passage aux Bahamas.

-Le Collège des médecins a déposé une poursuite comprenant 13 chefs d’accusation à l’endroit du Drummondvillois Patrick Dethier. Celui-ci aurait agi de manière à donner lieu de croire qu’il était autorisé à exercer la médecine. Le total du montant réclamé s’élève à 138 625 $.

-Les héritiers de Célidor Théroux, ce Drummondvillois décédé d’une dose mortelle de méthotrexate délivrée par le pharmacien Thanh Thien Truong en 2014, lui réclament, ainsi qu’à la pharmacie Caroline Dubois, 480 000 $ en dommages.

-Cellulaire au volant : le coroner Yvon Garneau a recommandé à la Société de l’assurance automobile du Québec une solution dissuasive pour contrer le phénomène grandissant, soit l’inscription de 9 points d’inaptitude au dossier du contrevenant.

-Enquête sur la DPJ. Accumulant les demandes d’interventions, la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse mènera une enquête systémique sur les pratiques de la Direction de la protection de la jeunesse du territoire. Près de 38 enfants auraient eu accès à des services «déficients» de la part de l’organisme, au cours des dernières années.

-Un violent incendie ravage la ferme de Michel Gentesse, sur le boulevard Saint-Joseph à Saint-Majorique.

-Le projet Optilab du ministre Gaétan Barrette pourrait entraîner la perte de 23 emplois à l’Hôpital Sainte-Croix.

-DPJ: deux associations, le Centre d’entraide familiale L’Unité et l’Association des droits des parents du Québec, voient le jour à Drummondville. Leur but : offrir du soutien aux parents qui ont des démêlés avec la Direction de la protection de la jeunesse de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

-Le Groupe Soucy a confirmé avoir procédé à l’acquisition des actifs de la fonderie Laforo située à Sainte-Claire dans Bellechasse.

-À la suite d’une restructuration, la Sûreté du Québec fermera à l’automne 2017 son poste autoroutier situé à la hauteur de la sortie Saint-Charles et centralisera ses activités à Drummondville.

-La fermeture de HMV se veut une très mauvaise nouvelle pour l’industrie musicale. Installée aux Promenades Drummondville, la boutique HMV comptait six employés.

CULTURE
Récemment installée dans sa nouvelle maison campagnarde à L’Avenir, Julie Lavoie pourrait bien devenir l’un des joyaux de la petite municipalité tant ses créations de céramique se démarquent. C’est qu’elle est l’une des seules au Québec à concevoir des services de thé selon la méthode traditionnelle japonaise.

-Il est une sommité reconnue dans son domaine. Il est aussi un des grands innovateurs dans le développement du répertoire et des techniques de jeu du vibraphone moderne. Le Drummondvillois André Cayer est la 7e personnalité à être intronisée au Mur de la culture de l’école secondaire Jean-Raimbault.

-Pour la première fois au Québec, une attestation d’études collégiales (AEC) en Techniques d’éclairage de scène sera offerte au Cégep de Drummondville.

Robert Borris, un marathonien drummondvillois, a récemment eu toute une surprise, celle de se voir dans la bande-annonce du film «Le Jour des Patriotes» alors qu’il traverse, les bras dans les airs, le fil d’arrivée du prestigieux marathon de Boston. Rappelons que ce film mettant en vedette Mark Wahlberg et Kevin Bacon a été tourné lors du marathon de Boston en 2016.

-Le roman du Drummondvillois Mario Sévigny, La petite Princesse, a atteint le chiffre magique des 3000 exemplaires vendus, en faisant ainsi un best-seller.

-La popularité du Village illuminé Desjardins du Village québécois d’antan ne se dément pas. En effet, la direction du Village annonce que l’événement a accueilli pas moins de 18 759 visiteurs et ce, malgré quelques soirs de mauvaise température. Il s’agit d’une augmentation de 30 % par rapport à l’édition 2015.

-Le Drummondvillois Mickaël Gouin campe le rôle de François dans le film très attendu Nelly. Ce film est inspiré de la vie de la romancière québécoise Nelly Arcan et Mickaël Gouin y personnifie l’amoureux de la romancière.

Photo archives, Ghyslain Bergeron
Les Trois Accords innovent encore. (Photo d’archives, Ghyslain Bergeron)

-Entre les spectacles et l’écriture de chansons, les Trois Accords continuent de contribuer au rayonnement de leur ville natale. Les membres de ce groupe annoncent qu’en août, ils présenteront le Festival de la blague et qu’ils feront revivre, du même coup, l’amphithéâtre Saint-François, délaissé depuis la fin des Légendes fantastiques.

SPORTS

-Deux membres du club de tennis de table Intersport de Drummondville ont volé la vedette lors de leur participation au Top 12, une compétition qui réunissait les meilleurs joueurs juniors du Québec. Zakary Raymond s’est hissé au premier rang alors que Raphaël Baril a terminé en troisième position du tournoi. De son côté, la Drummondvilloise Alicia Côté a pris part, en fin décembre 2016, à son troisième championnat du monde junior à Le Cap, en Afrique du Sud, où elle a livré de bonnes performances.

-Selon Éric Verrier, le projet de réaménagement et d’agrandissement du Centre Marcel-Dionne, qui est sur la table depuis trois ans, devrait permettre de raviver l’intérêt des partisans des Voltigeurs de Drummondville. La Ville a récemment déposé une demande d’aide financière dans le cadre d’un programme fédéral-provincial.

-Pierre Bergeron obtient une seconde chance dans le milieu du coaching. Le Drummondvillois a été nommé entraîneur-chef des Panthères de Saint-Jérôme de la Ligue de hockey junior AAA du Québec.

-Pas moins de 118 équipes se lancent dans la course aux honneurs du 53e Tournoi international de hockey midget.

-L’ultramarathonien Michel Gouin a pris le 6e rang chez les hommes lors de la course internationale Across the year, une épreuve de trois jours disputée dans la région de Phoenix, en Arizona.

Guillaume Latendresse immortalisé. Photo d’archives

-Une décennie après son passage dans les rangs juniors, un séjour qui lui aura permis d’apprendre à faire face à l’adversité et à travailler en équipe, Guillaume Latendresse est devenu le 8e immortel dans l’histoire des Voltigeurs de Drummondville, lors d’une soirée tenue dans le cadre des festivités entourant le 35e anniversaire du club. En s’adressant à la foule réunie au Centre Marcel Dionne, Latendresse a laissé savoir que les Voltigeurs avaient changé sa vie.

-Élodie Vanasse et Alexandre Ritcher se sont distingués lors du championnat central de l’Union canadienne de dynamophilie, dernière étape de qualification avant le championnat canadien, qui a été présenté à Guelph. En améliorant son record personnel, Élodie Vanasse a grimpé sur la première marche du podium, grâce à un effort de 87,5 kg. De son côté, Alexandre Ritcher a également amélioré sa marque personnelle avec un levé de 217,5 kg, ce qui lui a aussi valu la médaille d’or.

-Le Condor de Saint-Cyrille ne connaît pas la saison espérée. Contre vents et marées, l’instructeur Gaby Roch garde confiance et maintient que l’équipe possède les outils nécessaires pour prétendre aux grands honneurs de la Ligue de hockey senior A de la Mauricie.

-Charles-David Beaudoin s’apprête à vivre une expérience unique. Le hockeyeur drummondvillois représentera le Canada aux 28es Universiades d’hiver qui se dérouleront à Almaty, au Kazakhstan.

Luce et Francine Morin, deux sœurs de Drummondville, se sont mises en tête de relever le défi Trophée Rose des sables, un rallye à bord d’un 4×4 de dix jours à travers le désert du Sahara.

-Les Requins de Drummondville se sont démarqués aux compétitions de la troisième manche du circuit de la Coupe du Québec des maîtres-nageurs, en repartant avec 43 médailles.