Cap sur la Promenade des Voltigeurs

Cap sur la Promenade des Voltigeurs

Le premier projet qui marquera certainement l’année 2018 est celui du développement de la Promenade des Voltigeurs.

Crédit photo : Photo gracieuseté

VISION 2018. Il y aura de l’action à Drummondville tout au long de l’année 2018. En plus d’avoir accordé le feu vert au vaste projet de la Promenade des Voltigeurs, une série d’actions seront mises de l’avant afin d’améliorer la qualité de vie des citoyens et d’assurer à la Ville de conserver son étiquette de ville dynamique.

Le maire de Drummondville, Alexandre Cusson, était d’ailleurs très souriant lorsqu’il a déposé le budget de la Ville de Drummondville, le 11 décembre dernier.

«C’est le cinquième budget que je dépose et c’est celui dont je suis le plus fier parce qu’il y a de beaux projets pour Drummondville, parce que la performance financière se maintient, parce que malgré le fait que nous ayons un nouveau rôle, on réussit à bien contrôler la progression des taxes, a-t-il communiqué. Aussi, notre niveau d’endettement se maintient malgré les projets. Vous savez, lorsqu’il y a eu un changement à la mairie, tout le monde se demandait si on allait conserver nos avantages liés à la taxation. En campagne électorale, en 2013, j’avais répété à quel point c’était important pour moi que tout devait être subordonné à la performance financière, à une gestion saine des budgets. Après cinq budgets, on constate qu’on est au même point au niveau de la taxation. La seule chose qui a changé, c’est la valeur des propriétés. On a créé de la richesse et pour moi, il s’agit d’une grande satisfaction.»

Planification stratégique

Les projets seront donc nombreux à voir le jour au cours des douze prochains mois. Et ils seront déclinés en tenant compte des diverses orientations de la planification stratégique que la Ville s’est donnée durant l’année 2017.

Alexandre Cusson, maire de Drummondville. (Photo d’archives)

Le premier projet qui marquera certainement l’année 2018 est celui du développement de la Promenade des Voltigeurs, qui était dans les cartons de la Ville depuis une bonne dizaine d’années.

«Ce projet n’est plus un projet maintenant. On va de l’avant», a insisté M. Cusson.

Pas moins de 6,2 millions de dollars y seront investis sur deux ans. Les travaux débuteront au début de l’année et s’échelonneront sur une période de deux ans.

«La volonté du conseil est de développer une bande longeant la rivière Saint-François, où marcheurs et cyclistes pourront profiter d’une promenade aménagée qui mettra en évidence la beauté que nous offre ce cours d’eau, a expliqué Alexandre Cusson, maire de Drummondville. En développant la Promenade des Voltigeurs et le site Kounak, ainsi qu’en revalorisant le Parc des Voltigeurs, nous redonnons accès à la rivière aux citoyens de Drummondville, qui pourront utiliser ces sites pour y tenir des activités en plein air, que ce soit en famille ou entre amis.»

Puisque la Promenade des Voltigeurs débouchera au parc des Voltigeurs, la Ville entend ultérieurement entreprendre des travaux d’aménagement à cet endroit.

Parcs

Pour revenir à l’année 2018, Drummondville investira aussi des montants d’argent dans des actions qui auront un impact direct sur la qualité de vie de ses citoyens, à commencer par les parcs.

En effet, deux millions de dollars seront investis par année au cours des cinq prochaines années pour améliorer les parcs et les espaces verts de différents quartiers.

«Quand on parle de valoriser des quartiers, le parc, c’est ce qui est au centre de la qualité de vie des gens, des familles. On veut des parcs du 21e siècle; des parcs modernes qui vont avoir pour effet d’attirer des familles et les rendre heureuses», a fait valoir le maire.

Ainsi, en 2018, quatre nouveaux parcs seront aménagés, soit le parc Grands compositeurs (bassin de la Commune Sud), le parc Gustave Paquet (Faubourg Celanese) ainsi que les parcs Arômes de l’Alsace et Des Vieilles Vignes (Vigneron).

Plusieurs réaménagements, ajouts de modules, sont également prévus :

-Parc Saint-Georges (modernisation du mobilier et de l’aire de jeux et réaménagement de l’air de détente et des sentiers du parc);
-Parc Centre communautaire Drummondville-Sud (mise en place d’un module pour les jeunes âgés de 18 mois et 5 ans);
-Parc Woodyatt : plan d’aménagement, paillis, nouveau module et nouvelle balançoire universelle);
-Parc Lorraine (nouveaux modules de jeux et mobiliers);
-Parc Bellevue (réaménagement);
-Parc Alexandre (nouvelles balançoires);
-Parcs des écoles Saint-Charles et Frédéric-Tétreau (réaménagement);
-Parc Frigon (réaménagement des sentiers);
-Parcs Bellevue et Messier (lignage des terrains de tennis sera refait);
-Piscine Frigon : nouveaux mobiliers et espaces de jeux.

D’autres projets ont aussi reçu l’aval du conseil municipal et seront réalisés au cours de la prochaine année.
Entre autres, la Ville s’assurera de déployer le WiFi au centre-ville, mettra en place des mesures d’apaisement de la circulation sur le territoire afin d’accroître la sécurité, bonifiera le nettoyage des rues le printemps venu, entend aménager des vergers urbains avec l’aide d’acteurs de la communauté et ajoutera douze terrains de pickelball pour répondre à un besoin exprimé de la population.

«Nous sommes à l’écoute des citoyens. D’ailleurs, dans un tout autre ordre d’idée, plusieurs nous ont fait savoir que les mauvaises herbes se propageaient sur les voies publiques ainsi que dans les différents parcs de la ville. Le conseil a été à l’écoute. Depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation sur les pesticides, il nous était difficile d’intervenir, mais notre équipe des travaux publics utilisera en 2018 un traitement biologique afin d’en éliminer le plus possible», a ajouté Alexandre Cusson.

Quartier Saint-Joseph

Toujours en 2018, les travaux de revitalisation du quartier Saint-Joseph se poursuivront et commanderont un investissement de plus de 2,7 millions de dollars.

«Nous prévoyons y installer plusieurs équipements sportifs, dont un skate plaza au goût du jour, ainsi qu’une surface multisports où les gens de tout âge pourront s’adonner à leurs activités favorites. De plus, nous prévoyons aménager un nouveau jeu d’eau en plus d’un parc de modules de jeux pour enfants», a rappelé le premier magistrat.

«Nous sentons réellement un vent de fraîcheur pour ce quartier important de notre ville, a ajouté M. Cusson. L’objectif de la revitalisation de ce quartier est de lui donner l’appui nécessaire afin qu’il se dynamise à nouveau et qu’il réalise tout son potentiel économique et social.»

Fortissimo

La requalification et le développement du site de l’ancienne usine Fortissimo fait évidemment partie des autres projets majeurs de la Ville de Drummondville.

De quelle façon évoluera-t-il en 2018?

D’abord, la Ville a fait appel à Pierre Thibault, un architecte reconnu à l’international pour qu’il accompagne les membres de ce chantier de travail dans leurs réflexions.

Puis, la Ville accordera un montant de 200 000 $ pour caractériser les sols contaminés du site et pour pouvoir entamer les études.

«Notre objectif est qu’on organise la décontamination du site, qu’on dégage une vision du site et qu’on l’approuve au cours de l’année. On veut faire de ce site un modèle d’urbanisme et d’architecture pour le reste du Québec», a résumé Alexandre Cusson, qui a entamé son deuxième mandat en novembre.

Développement économique

Du côté du développement économique, mentionnons que des investissements de près de 2,5 millions de dollars sont prévus pour l’aménagement et l’achat de terrains pour les parcs industriels. On prévoit investir des deniers pour améliorer l’accès des entreprises aux gaz naturel.

Enfin, la Ville modifiera complètement la gouvernance de ses organismes partenaires, incluant l’instauration d’une toute nouvelle Société de développement économique de Drummondville, prévue pour le 1er avril 2018.
«Ce qu’on fera, c’est une nouvelle Société de développement économique à l’intérieur de laquelle on trouvera des divisions fortes supportées par des comités aviseurs composés des gens du milieu. Les présidents de ces comités feront ensuite partie du conseil d’administration de la nouvelle SDED», a terminé le maire de Drummondville.