«Ça prenait un changement à Saint-Cyrille !»

«Ça prenait un changement à Saint-Cyrille !»

Crédit photo : Josyane Cloutier

C’est le regard fier qu’Hélène Laroche est devenue la première mairesse de Saint-Cyrille-de-Wendover dans la soirée du 5 novembre.

«C’est un moment historique, a exprimé Hélène Laroche avec un grand sourire. Nous avons travaillé très fort.»

C’est environ une vingtaine de personnes qui ont attendu pendant près de trois heures dans les corridors de l’école Cyrille-Brassard, entre la fermeture des bureaux de vote et le dévoilement des résultats, tard dans la soirée de dimanche.

Celle qui a agi comme la secrétaire de Francine Ruest Jutras pendant plusieurs années s’est confortablement installée dans le siège de mairesse avec 1128 votes, soit 73,4% des voix. À l’annonce de sa victoire, les applaudissements et les cris d’encouragement ont fusé, et Hélène Laroche a lancé un cri de joie.

Le maire sortant Daniel Lafond a récolté, quant à lui, 347 votes et le candidat Daniel Provençal, 61 voix. M.Lafond ayant quitté avant le dévoilement officiel des résultats, il n’a pas été possible d’avoir ses commentaires.
Pas moins de 1564 Cyrillois ont exercé leur droit de vote, à la fois pour le vote par anticipation et au cours de la soirée même des élections. Le taux de participation se chiffre à 44 %, comparativement à environ 30 % au cours du dernier scrutin de 2013 d’après le président des élections de la municipalité.

«Je tiens à remercier la population qui est venue voter en grand nombre. Les gens avaient besoin d’un changement», a exprimé Mme Laroche.

C’est donc un conseil municipal composé de trois conseillers et de trois conseillères, tous indépendants, qui siègera à l’hôtel de ville de Saint-Cyrille avec la nouvelle mairesse.

D’ailleurs, une vague féminine a submergé la MRC de Drummond, avec notamment l’élection de Nathacha Tessier à Saint-Germain, celle de Diane Bourgeois à Saint-Lucien et celle de Line Fréchette à Saint-Majorique. «Je dirais que oui, l’avenir politique appartient aux femmes. Nous avons une approche différente, plus sensible à l’humain. Nous avons tendance à prendre des décisions moins drastiques. Pour ma part, j’ai toujours prôné la transparence de l’information et l’écoute des citoyens», affirme Mme Laroche d’un ton confiant.

Beaucoup de projets

Inutile de préciser qu’Hélène Laroche ne prendra pas de vacances avant de prendre les rênes de la municipalité. Déjà, elle s’attend à avoir des commentaires concernant le projet de piste cyclable sur la rue des Bouleaux. «Les gens n’avaient pas été consultés, et même nous, les conseillers, ne savions pas que cela allait se mettre en branle. Une pétition nous attendra dès lundi. Pour l’instant, je peux vous dire que nous allons faire une soirée d’informations, sonder les citoyens et voir ce qu’ils souhaitent. Nous aviserons par la suite», explique la politicienne.

Un autre projet prioritaire sera la formation d’un comité de demandes citoyennes. «Je veux que les gens puissent aller demander ce dont ils ont besoin, qu’on traite leur demande rapidement et qu’on fasse un retour, sans que cela prenne des mois. C’est un changement de culture !»

Les conseillers municipaux :

  • Pierre Lavigne dans le district 1
  • Annie Gentesse dans le district 2
  • Claudia Kirouac dans le district 3
  • Marthe Garneau dans le district 4
  • Sylvain Baron dans le district 5
  • Sylvain Jacques dans le district 6

Tous les conseillers ont été réélus. La seule nouvelle venue est Mme Claudia Kirouac, qui prend la relève d’Hélène Laroche.