Alerte Amber: véhicule du présumé ravisseur retrouvé vide à Lachute

Alerte Amber: véhicule du présumé ravisseur retrouvé vide à Lachute

Louka Fredette

AMBER. La camionnette qui aurait été conduite par le père de l’enfant qui fait depuis jeudi soir l’objet d’une alerte Amber, au nord de Montréal, a été localisée à Lachute, à une halte routière.

La Sûreté du Québec (SQ) ajoute qu’il n’y avait personne dans le véhicule, un Ford F250 blanc immatriculé FLK5965.

Des recherches ont été entreprises dans les environs afin de retrouver Louka Fredette, un garçon âgé de 6 ans, et le présumé conducteur de la camionnette, son père, Ugo Fredette, âgé de 41 ans.

Louka Fredette aurait été enlevé vers 17h35, jeudi, à Saint-Eustache, à une trentaine de kilomètres à l’est de Lachute.

Sa mère, une femme âgée de 41 ans, a été trouvée morte dans une résidence du boulevard Antoine-Séguin, à Saint-Eustache.

La Sûreté du Québec a confirmé qu’il s’agissait de la conjointe d’Ugo Fredette, Véronique Barbe, une mère de quatre enfants, dont trois nés avant son union avec le suspect. Elle semble qu’elle ait été assassinée à coups de couteau.

En début de soirée, une caméra de surveillance du magasin Wal-Mart de Saint-Eustache a capté une image de M.Fredette et de son fils.

Ugo Fredette mesure 1,79 mètre. Il a déjà travaillé sur le documentaire signé par Stéphan Parent à propos de l’enlèvement de Cédrika Provencher.

Henri Provencher, le grand-père de la fillette et président de la Fondation Cédrika Provencher, l’a directement interpellé les réseaux sociaux. Il l’a invité sur Facebook faire appel «à son coeur de père» en l’invitant à remettre son enfant aux policiers «sans plus tarder».

«Je pense le connaître un petit peu et je sais que c’est un bonhomme qui a beaucoup de coeur. Alors, je dis: Ugo, prends le temps de réfléchir puis mets ton jeune en sécurité parce qu’un enfant, ça ne mérite pas d’avoir les problèmes des grands», a-t-il lancé en entrevue.

Les policiers demandent à quiconque détenant des informations pertinentes de communiquer avec eux en composant le 911.

La Presse canadienne