Aide financière pour l’entretien de la Route verte

Aide financière pour l’entretien de la Route verte

Un secteur de la Route verte

Le Programme d’aide financière à l’entretien de la Route verte, pour les années 2016-2017 à 2018-2019, annoncé hier par Québec, pourrait rembourser jusqu’à 50 % des dépenses admissibles.

Réseaux Plein Air Drummond (RPAD), qui doit, entre autres missions, voir à l’entretien et à l’amélioration de la Route verte dans la grande région de Drummond, entend regarder de près les dépenses qui sont justement admissibles.
«Il faudra analyser les critères que Québec a définis dans ce programme dont nous avons pris connaissance en même temps que les médias, jeudi après-midi», a expliqué Laval Carrier, directeur général de RPAD. «L’un des projets que nous avons réalisé en 2016 est celui de la halte-vélo à Saint-Majorique au coût de 60 000 $. Il faudra valider quelles sont les parties de cette réalisation qui pourraient être admissibles», a-t-il ajouté.
Laval Carrier précise que, selon Vélo Québec, ce qui a été annoncé hier est exactement la confirmation des décisions prises lors de la sortie du budget du gouvernement du Québec le 31 mars dernier. Il mentionne que pour l’entretien de la Route verte, le Ministère des Transports du Québec (MTQ) reprend exactement le volet 4 du programme Véloce 2, qui avait été aboli en novembre 2014.
C’est le ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, Laurent Lessard, qui a fait l’annonce de ce nouveau programme doté d’une enveloppe budgétaire de 5,5 millions de dollars (500 000 $ pour l’année 2016-2017 et 2,5 millions par année pour les deux années subséquentes).
«Tout comme les autres modes de transport actif, le vélo connaît une hausse de popularité. C’est un sport accessible qui se pratique souvent en famille. La Route verte permet donc à tous de rouler en sécurité à travers le Québec. Elle constitue un actif très important qui s’étend sur plus de 5 000 kilomètres, en plus de mobiliser de nombreux partenaires et de contribuer au développement touristique et économique des régions du Québec», a déclaré le ministre Lessard.
Les modalités du Programme d’aide financière à l’entretien de la Route verte sont les mêmes que celles du volet 4 de l’ancien programme Véloce II. Les municipalités auront donc droit à un remboursement pouvant aller jusqu’à 50 % des dépenses admissibles, notamment pour des travaux sur la chaussée, les ponts, les passerelles et les tunnels, la signalisation, le drainage et les aménagements paysagers.
À noter toutefois que, exceptionnellement pour cette année, les municipalités sont invitées à présenter leur demande d’aide financière d’ici le 13 janvier 2017 pour le remboursement des dépenses admissibles engagées pour des travaux effectués au cours de l’année 2016. Les demandes d’aide financière pour l’année 2017 peuvent aussi être déposées dès maintenant et ce, jusqu’au 1er mars 2017.