Accueil des migrants : Amada Aldama va échanger avec les Américains


Publié le 16 mars 2017

Amada Aldama

©TC Media archives Ghyslain Bergeron

La Drummondvilloise Amada Aldama, invitée par l'ambassade des États-Unis, entreprendra samedi une tournée de trois semaines dans différentes villes américaines où elle échangera sur les bonnes pratiques d'accueil d'immigrants et de personnes déplacées.

«C'est le personnel du consulat des États-Unis, qui, au terme d'une visite à Drummondville, a décidé d'inviter Amada Aldama à partager son expérience», a fait savoir le conseiller Yves Grondin lors de la dernière assemblée du conseil municipal. «Ils ont été impressionnés par l'épicerie Goûts du monde et le Regroupement interculturel Drummond (RID), deux organismes dans lesquels est impliquée Mme Aldama. C'est un honneur qui rejaillit sur elle et sur toute notre communauté».

Amada Aldama se rendra à Washington, Louisville, Milwaukee, Dallas et Reno (Nevada) pour discuter avec, entre autres, des responsables du Département d'état, des universitaires et des coordonnateurs de services municipaux.

«J'ai été invitée à poser ma candidature par la Consule des États-Unis à Montréal qui était venue ici après avoir vu en page une du journal The Gazette (quotidien montréalais anglophone) que Drummondville avait bien accueilli les réfugiés syriens l'an passé», a raconté Mme Aldama. Ma candidature a été acceptée et nous serons quatre personnes du Canada à participer à ce programme qui vise à identifier les meilleures pratiques pour l'intégration des personnes déplacées. Je serai la seule Québécoise à y prendre part».

Chose certaine, son horaire sera chargé. «Je vais rencontrer en tout une trentaine d'organismes dans cinq villes et je vais certainement prendre des notes. J'aurai bien sûr à parler du RID et de ses partenariats au sein de la communauté mais je veux aussi rapporter de nouvelles idées, peut-être des initiatives comme le micro-crédit et les différentes expertises dans le domaine agricole. Il est certain que j'aurai à mon retour des suggestions pour améliorer les pratiques d'accueil, car il y a toujours de la place à l'amélioration», a souligné Amada Aldama.

Le maire Alexandre Cusson entend lui prêter une oreille attentive. «Nous allons certainement l'écouter lorsqu'elle transmettra ses idées à son retour», a-t-il dit.