Bac en génie mécanique au campus de Drummondville en 2017

Jean-Pierre Boisvert jean-pierre.boisvert@tc.tc
Publié le 17 octobre 2016

Un étudiant et un professeur du Département de génie mécanique sont à l’œuvre dans un laboratoire de fabrication de matériaux composites de l’UQTR.

©Photo gracieuseté - UQTR

L’École d’ingénierie de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) offrira, dès l'automne 2017, un profil de son baccalauréat en génie mécanique au campus de Drummondville.

Dans un communiqué transmis à la presse, l’UQTR dit vouloir ainsi répondre au besoin exprimé par la communauté socioéconomique quant à la formation d’étudiants en ingénierie et la rétention des ingénieurs au Centre-du-Québec.

En partenariat avec les établissements collégiaux et les entreprises de la région, le profil en génie mécanique optimisera le passage des étudiants du collégial à l’université grâce à des passerelles DEC-BAC, précise la direction de l'établissement. Il mettra l’accent sur la réalisation de projets concrets durant les études, les stages en entreprises, le développement durable et l’acquisition de compétences managériales chez les futurs ingénieurs.

C'est autour du slogan «Emploie ton génie» que s'articule la campagne de promotion lancée par l’École d’ingénierie.
Ce programme, d’une durée de quatre ans, comporte trois stages en entreprise. À l’issue de leur cheminement, les diplômés recevront le titre d’ingénieur. Les personnes intéressées doivent d’abord remplir une demande d’admission sur le site web suivant : www.uqtr.ca/geniedrummond.

«L’Université est à l’écoute de ses partenaires au Centre-du-Québec et en ce sens, nous sommes fiers d’annoncer la venue d’un programme distinctif en génie mécanique, adapté aux besoins des entreprises. Il s’agit là de l’une des raisons d’être fondamentales de la présence et de la mission de l’UQTR à Drummondville, à savoir d’arrimer nos formations avec la réalité socioéconomique de la région centricoise en vue d’aider cette dernière à relever les défis en matière de main-d'œuvre qualifiée», a soutenu Daniel McMahon, recteur de l’UQTR.

Pour le professeur Kodjo Agbossou, directeur de l’École d’ingénierie, le programme de génie mécanique constitue une première étape dans l’implantation de l’École d’ingénierie dans la région. «À cet égard, nous continuons de travailler avec nos partenaires afin de développer une offre de formation pertinente pour la région et de consolider notre vision commune d’un partenariat riche et productif entre les acteurs des milieux socioéconomique et de l’éducation supérieure».

C’est depuis 1969 que se déploie le génie à l’UQTR, en s’appuyant sur une formation pratique et de la recherche en lien direct avec les besoins des entreprises. Au fil des ans, l’expertise s’est bâtie autour de quatre grands domaines – mécanique, industriel, électrique et informatique, chimique – devenus les départements de génie de l’UQTR.  (JPB)